La fenêtre de toit amène la lumière du jour

La fenêtre de toit amène la lumière du jour

Portes et fenêtres

L’architecte belge Victor Horta était l’un des plus importants représentants de l’Art nouveau. Une partie de son génie résidait dans la façon dont il jouait avec la lumière, en particulier la façon dont il amenait la lumière naturelle dans les plus profonds recoins de ses réalisations.

Les architectes Sofie De Clercq (dc-dc.be) et Valentina Carrara (sid-studio.eu) ne se comparent pas à Horta, mais sont cependant convaincues que l’architecture, en dehors des murs, des toits et des fenêtres, se compose également de la lumière.

Valentina Carrara se trouve en pleine rénovation de sa propre habitation mais trouve, entre toutes ses activités, un peu de temps pour commenter la « lumière ». Valentina est Italienne et vit depuis plus de 15 ans à Bruxelles. « Plus que de la lumière, il s’agit de la couleur, la couleur de la lumière. La palette des couleurs de la lumière « belge » est très riche : elle va de la lumière septentrionale, avec ses tons gris et beige, ou encore ce que l’on appelle le « greige », aux tons chauds d’un après-midi en passant par les reflets d’un soir d’automne. C’est précisément cette palette qui exerce un impact sur la façon dont on ressent l’architecture et les pièces. » Sofie De Clercq va même un peu plus loin: « Comme il s’agit d’une entrée zénithale, et à plus forte raison dans le cas des fenêtres de toit plat, la lumière parvient de chaque côté : le matin, elle entre par la gauche, le soir par la droite et à midi, elle est perpendiculaire. De la sorte, la lumière participe à la création de l’espace. »

BÂTIMENT ARRIÈRE

Velux

Velux

Ledit « bâtiment arrière » est présent partout, et donc en Belgique également. Les deux architectes ne connaissent que trop bien cette structure et estiment qu’une fenêtre de toit plat offre souvent une solution pour un supplément de lumière. De Clercq: « En tant qu’architecte, une grande partie du projet consiste à jouer avec la lumière. Mais avant de pouvoir jouer avec la lumière, il faut la faire entrer. » Elle ne peut rien garantir quant à la lumière. Je ne suis pas Horta, déclare-t-elle, et de poursuivre à propos d’un projet qu’elle vient de livrer. « La fenêtre au premier étage de la salle de bains donne sur un toit vert, dans lequel nous avions dessiné une fenêtre de toit afin d’éclairer suffisamment la cuisine située en-dessous. Un bâtiment arrière typique. » Sofie De Clercq désirait une fenêtre de toit contemporaine : « Mon client et moi-même souhaitions quelque chose de lisse, aussi lisse que possible », dit-elle en riant. « C’est pourquoi nous avons choisi une fenêtre de toit plat avec du verre plat. » Et pour ‘parachever’ le tout, Sofie De Clercq a réalisé les finitions intérieures avec du gyproc, jusqu’au bord du cadre. « Le tout joliment peint en blanc… de façon à ne voir presque que la lumière. Nous avons effectivement choisi cette fenêtre pour le ‘look’. Mais aussi parce qu’il existait un modèle à double vitrage avec un verre de protection de 4 mm par-dessus dans la gamme.

« On apprécie encore mieux le sentiment d’avoir un toit au-dessus de la tête lorsqu’il est possible de regarder les étoiles. »

L’impact du soleil qui entre par une fenêtre de toit plat n’est pas à sous-estimer. Et pour obtenir un permis de construire, les bâtiments doivent aujourd’hui totalement satisfaire aux exigences et procédures PEB en termes de « performance énergétique et climat intérieur ». C’est pourquoi il est important d’opter pour du verre isolé de manière optimale. En outre, il est bien sûr possible d’opter également pour l’installation d’une protection solaire.

TÉLÉCOMMANDE

Carrara: « Ici, à la maison, j’ai une fenêtre de toit en pente que je dois ouvrir et fermer à l’aide d’un tabouret. J’aurais également pu en installer une avec télécommande, mais pour les quelques fois où j’entre dans la pièce, cela ne valait pas la peine. Les fenêtres de toit plat sont par contre équipées de série d’une télécommande, y compris d’un mécanisme de fermeture automatique en cas de pluie. »

« Le jeu de lumière participe à la création de l’espace. »

Carrara: « Je choisis toujours des fenêtres de toit plat offrant une très bonne isolation thermique et acoustique, mais cela ne pourra jamais empêcher le moindre bruit. Les bruits ambiants sont le plus souvent atténués, mais pas le battement de la pluie. A vrai dire, j’aime bien ce bruit. » En effet, on apprécie encore mieux le sentiment d’avoir un toit au-dessus de la tête lorsqu’il est possible de regarder les étoiles, lorsqu’il gèle à pierre fendre ou lorsque la pluie frappe contre la fenêtre. Le sentiment d’un nid sécurisant.

Plus d’informations? www.velux.be

En collaboration avec Velux
La fenêtre de toit amène la lumière du jour

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation