Voir la galerie Valoriser le patrimoine existant

Valoriser le patrimoine existant

Rénovations mitoyennes, Reportages

Le propriétaire architecte a su tirer parti du bâti existant pour créer une habitation contemporaine, dotée d’un petit supplément d’âme. Les murs superflus ont disparu, les espaces ont été remodelés et la façade arrière a été entièrement redessinée. Résultat ? Du bonheur à l'état pur !

Quand François Verrier s’est mis en quête d’une maison pour s’installer en famille, le choix s’est forcément tourné vers un bâtiment à rénover. « C’est une base de travail idéale pour un architecte qui souhaite créer un projet personnel », confirme le jeune homme, collaborateur au sein de l’atelier d’architecture AUXAU. C’est dans un quartier tranquille et convivial d’Auderghem que François et sa compagne Manon ont trouvé leur bonheur. La façade en briques jaunes, soigneusement dessinée au début des années 1930, cachait alors un intérieur vétuste et désuet. Avec ses techniques obsolètes, ses espaces cloisonnés, sa cuisine étriquée et sa façade arrière complètement décrépite, la maison nécessitait un sérieux coup de jeune.

Faire respirer les espaces

Suivant le schéma classique des trois pièces en enfilade, le rez-de-chaussée disposait d’un espace central peu lumineux et d’une cuisine étroite et fermée dans le prolongement de l’entrée. « L’idée d’ouvrir la cuisine et de créer une grande pièce lumineuse côté jardin s’est imposée très naturellement », raconte le maître d’œuvre. Pour ce faire, certains murs ont été remplacés par des poutrelles métalliques qui reprennent les charges de l’étage. Afin de garder une belle hauteur dans la cuisine, la poutre qui la traverse n’est pas cachée par un faux plafond. Peinte en blanc, elle se fait toutefois très discrète.

Dedans/dehors

Pour accentuer la sensation d’espace, François a imaginé une ouverture sur toute la largeur de la cuisine. « Grâce à ce modèle en accordéon qui dégage la baie de tout montant, la maison s’ouvre complètement sur le jardin et, inversement, le jardin fait partie intégrante de notre espace de vie, se réjouit le propriétaire. » Cette large ouverture capte généreusement la lumière naturelle et la transmet à travers la cuisine jusqu’à la salle à manger, au centre de l’enfilade.

Une base sombre

En concevant un rez-de-chaussée totalement ouvert à l’arrière, l’architecte a pas mal modifié l’allure de la façade. Celle-ci a été entièrement isolée par l’extérieur et recouverte d’un crépi blanc lumineux. Tout en restant dans les limites du volume construit, elle a été légèrement modifiée puisque la terrasse du premier étage a été fermée. Cette extension, réalisée en ossature bois, permet d’agrandir la surface de l’étage pour accueillir une jolie chambre avec vue sur le jardin.

Réalisation Atelier d’architecture AUXAU

Texte Marie Delooz
Photos Laurent Brandajs

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n° 423.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation