Voir la galerie Une petite pépite

Une petite pépite

Rénovations 3 façades, Reportages

Gianni et Sarah se sont lancés dans l’aventure après une seule visite du bien. Architecte d’intérieur et artiste, Gianni a fait appel à un architecte qu’il connaissait – l’un de ses anciens voisins. Ensemble, ils ont formé un binôme. Ce fut un ingrédient essentiel pour mener cette rénovation à bien.

Tout était à refaire ! Le jeune couple a pourtant flashé pour cette maison vieillotte offrant une situation idéale, un beau potentiel et un grand arbre au fond du jardin.

Style urbain

C’était le souhait de Gianni, qui aime les touches « industrielles » : le charme de l’acier, la force de la couleur noire et, bien sûr, l’ambiance loft. Mixés avec le bois, ces différents éléments fonctionnent en parfaite harmonie. Une cuisine toute noire ? Celle-ci n’a rien de triste ou de sombre mais renforce l’impression de cocon. Placés au fond du terrain, les containers de récupération en acier ont été aménagés en abri de jardin et en bar, dans un esprit « food truck ».

Les défis stimulent la créativité

D’un point de vue technique, il aurait été plus facile de tout mettre par terre et de tout reconstruire. Mais considérant que le jeune couple avait acquis la maison suite à un véritable coup de cœur, ce n’était pas une option. Étriqué et étroit, le volume existant a été remodelé : suppression des murs intérieurs et du plancher intermédiaire, élévation du dernier étage (fortement mansardé et donc inexploitable dans son état d’origine). Une annexe est également venue se greffer sur l’ancien mur existant. Au total, le volume ajouté permet de pratiquement doubler la surface habitable initiale.

Très peu énergivore

La compacité de cette réalisation, ajoutée à une bonne isolation et à la présence d’un mur mitoyen, présente évidemment des atouts en termes de consommation d’énergie. Seul le rez-de-chaussée est chauffé directement grâce à un chauffage par le sol. Le poêle apporte la douce chaleur du bois et représente plus qu’un appoint. Sa chaleur est transmise à l’étage supérieur via une buse apparente. 

La puissance des matières

Bardage brûlé, encadrement en acier poudré pour la structure de la table à manger, garde-corps en acier translucide, plancher en bois massif, plan de travail en marbre blanc, zelliges noirs dans la cuisine, sol en granito, pierres du pays… Chaque matière apporte son caractère et contribue à structurer l’ensemble.

Discrète, mais avec un sacré tempérament.

La construction de l’annexe selon le principe « d’œillères de cheval », selon les termes de l’architecte (elle forme un angle obtus par rapport au bâti existant), singularise le projet et protège l’intimité du côté du jardin. Verdict : une maison qui sort de l’ordinaire sans chercher à « épater la galerie » ou à en imposer. 

 

Réalisation Atelier d’architecture DBXR

Texte Vanessa Uyttenhove
Photos Laurent Brandajs

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n° 419.

 

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation