Voir la galerie Une boîte astucieuse

Une boîte astucieuse

Nouvelles maisons 4 façades, Reportages

Une habitation familiale « toute simple ». C’est avec cette requête que les maîtres d’ouvrage ont approché le bureau Bultynck Kindt architecten. Mais derrière l’apparente simplicité de ce cube de briques rouges se cache un astucieux agencement intérieur, composé d’un volume central autour duquel s’articulent tous les espaces de vie.

Lorsqu’ils se décident à faire construire la maison de leurs rêves, Bram et Barbara font appel à  l’architecte Rein Bultynck. Leurs nombreuses idées trouvent rapidement un terrain d’expression dans l’approche pragmatique de l’architecte. Avec pour contrainte de devoir construire sur l’ensemble de la surface bâtissable, en raison de la compacité du terrain. Le résultat est une solide « boîte » avec quatre façades libres, de sorte que ni la vue sur le jardin et les champs environnants, ni l’incidence des rayons du soleil ne sont entravées. Pour alléger le caractère massif du bâtiment, l’architecte imagine deux interventions : d’une part, de fins châssis en bois ; d’autre part, des découpes architecturales au sein même du cube.

Optimiser la circulation

Dans le but de ne pas gêner la circulation intérieure, tout ce qui a besoin d’être rangé et dissimulé est rassemblé dans un volume entièrement fermé et décalé par rapport au centre de la maison. C’est là que se trouvent les techniques. La buanderie, les toilettes et le vestiaire y sont aussi intégrés. Une partie de la cuisine, comportant notamment la zone de cuisson, est aménagée en périphérie. Ce volume « central » est par ailleurs posé de biais. « De l’extérieur, la maison forme un cube, mais à l’intérieur, cette forme carrée ne se ressent pas aussi fortement, ce qui donne plus de mouvement au concept d’ensemble », expliquent les propriétaires.

Une faible consommation

Pour les fenêtres, l’architecte a prévu du vitrage à haut rendement. « Mais nous n’avons pas exagéré, car un tel supplément doit toujours être récupéré ailleurs. » Malgré la présence du toit plat qui aurait pu idéalement recevoir des panneaux solaires, les propriétaires n’ont pas souhaité en installer. « Actuellement, le surplus de production est injecté dans le réseau, et vous ne pouvez rien y faire. Il faut de meilleures batteries pour stocker cette énergie, mais ce n’est pas encore pour demain… » Ils ont en revanche investi avec conviction dans la combinaison d’un chauffage par le sol et d’une pompe à chaleur, ce qui permet à leur habitation d’afficher une consommation énergétique très faible.
Pour des raisons esthétiques, les propriétaires ne voulaient pas de grilles de ventilation dans les fenêtres et ont donc opté pour un système D, entièrement mécanique, avec récupération de chaleur. Celui-ci aspire l’air extérieur et le préchauffe avant de l’injecter dans la maison, pour évacuer ensuite l’air chaud vicié. Un béton lissé épais de 12 cm au rez-de-chaussée, et de 10 cm à l’étage, a été coulé sur l’isolation du sol en PUR.

 

Réalisation Bultynck Kindt architecten – www.bk-a.be
Texte Katrien Bonne
Photos Yannick Milpas

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n° 417.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation