Voir la galerie Une ancienne malterie réaffectée

Une ancienne malterie réaffectée

Rénovations appartements et lofts, Reportages

Tom Platteeuw et Ilse Cayron, de chez IT-architecten, ont acheté une ancienne malterie malinoise, qu’ils ont transformée de manière à y aménager deux lofts et deux duplex. Tom et son époux Kenneth ont transformé le rez-de-chaussée en un cocon de lumière, d’espace et d’intimité. Un bel exemple de réaffectation.

Les projets de réaffectation ont le vent en poupe. Conçue dans l’entre-deux-guerres par l’architecte Jos Chabot, réputé pour son style moderne, cette ancienne malterie faisait de l’œil à l’architecte Tom Platteeuw et à son conjoint. Le bâtiment étant bien trop grand pour eux, Tom a proposé à son associée, Ilse Cayron, et à son époux d’investir avec eux dans le projet. Il s’agit donc aussi d’une belle histoire d’amitié… Au final, les architectes en ont fait deux lofts, respectivement occupés par les deux couples, et deux duplex, mis en location.

Contraintes

Ilse et Tom ont réalisé de solides transformations. Dans leur projet, ils devaient tenir compte de quelques exigences de la ville, comme une terrasse en toiture et un parking intérieur. C’est la raison pour laquelle il y a aujourd’hui, derrière le portique d’entrée, un hangar à vélos et un parking pour deux voitures. Toutes les fenêtres existantes ont été préservées, et d’autres ont été ajoutées. Ces nouveaux percements sont habillés de grands châssis sobres en aluminium avec un look acier vieilli.

Ilse, Tom et leurs conjoints ont travaillé tous ensemble dans les quatre unités de logement : d’abord les deux lofts, puis les appartements à louer. Ils ont réalisé un maximum de choses eux-mêmes, des nouveaux murs intérieurs à l’escalier en béton.

Une organisation claire

Bien que la sensation d’ouverture soit très présente dans le loft de Tom et Kenneth, la fonction de chaque endroit est clairement définie. C’est la raison pour laquelle ils ont monté de nouveaux murs intérieurs entre le bureau et la salle à manger. Sur l’une de leurs faces, ces murs sont agrémentés de placards ouverts, accueillant des livres et d’autres jolis objets.
Un patio sépare les parties privatives (salle de bains et chambre) des espaces de vie. Par beau temps, les occupants ouvrent les fenêtres accordéon… et la frontière entre intérieur et extérieur disparaît comme par magie.

Toit vert

Les architectes ont conçu ensemble l’aménagement intérieur. Ils travaillent de la même façon lorsque les clients le demandent. Toutes les réalisations sur mesure, allant de la cuisine au meuble TV, sont l’œuvre d’un menuisier. Pour l’éclairage, Tom et Kenneth ont opté pour une combinaison de spots, de suspensions neuves et de luminaires industriels anciens. Ils ont également pensé à l’éclairage d’ambiance. Le tout dans une ambiance industrielle. C’est la raison pour laquelle le conduit du foyer au gaz est apparent.
Le foyer n’est qu’un chauffage d’appoint. L’espace est en effet principalement chauffé grâce au chauffage par le sol, sous le béton lissé. « La consommation énergétique constituait un point d’attention majeur. Nous avons isolé les sols, les plafonds et le toit autant que possible, et opté pour des vitrages à haut rendement. Nous avons également aménagé un toit vert qui, par beau temps, retient la chaleur. Dans l’ancienne cave, nous avons installé une citerne d’eau de pluie de 10 000 litres, qui alimente entre autres les toilettes. »

 

Réalisation IT-architecten

Texte Katrien Depoorter
Photos Yannick Milpas

 

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n° 421.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation