Voir la galerie Un concentré d’espace et de lumière

Un concentré d’espace et de lumière

Nouveaux appartements et lofts, Reportages

Dans ce volume casco acquis par l’architecte Marijn Horlings, la distribution des espaces a pu être totalement et librement conçue. Tout y est ouvert, laissant la lumière pénétrer à flots de tous côtés. Un projet passionnant au cœur de la ville d’Utrecht.

Ce loft n’a rien d’ordinaire ! En effet, un « morceau » a été prélevé au centre du volume. « L’escalier de secours des appartements supérieurs traverse notre maison, explique l’architecte Marijn Horlings. Cette configuration peut étonner, voire rebuter, de nombreuses personnes ; pour ma part, j’y ai vu de réelles opportunités d’aménagement. »

Si l’architecte et son mari ont pu choisir l’emplacement de cet escalier central, c’est que leur logement fait partie du complexe résidentiel « Superlofts », au sein duquel chaque propriétaire d’un volume livré casco dispose d’une liberté totale d’aménagement.

Fonctionnel et esthétique

Dans l’intention d’exploiter au maximum ce volume de six mètres de hauteur, pour une surface habitable somme toute limitée, l’architecte a disposé les pièces nécessairement closes — les toilettes notamment — autour de la cage d’escalier dont elle a fait l’axe central, le « noyau » de la maison, distribuant de manière très naturelle ce grand volume ouvert en espaces distincts. Au premier étage, elle y a logé la bibliothèque et l’escalier privatif ; au second, les placards du dressing, une niche pour la machine à laver, un local technique et la salle de bains. Cette approche fonctionnelle ne sacrifie pourtant rien à l’esthétique et aux finitions de l’ensemble. La cage d’escalier et les placards sont ainsi habillés à l’identique, créant une harmonieuse unité. Des portes coulissantes allant du sol au plafond permettent d’intimiser à loisir les chambres du second étage, qui restent souvent ouvertes, tandis que la salle de bains et la chambre des parents sont imbriquées l’une dans l’autre.

Des espaces interconnectés

Les deux premiers niveaux de la maison sont en contact l’un avec l’autre, et donnent tous deux sur un vide servant de trait d’union. Ainsi réunis, ils forment un grand espace de vie. Le bureau du premier étage reste en connexion avec toutes les autres pièces, et la cuisine située au rez-de-chaussée établit pour sa part un lien fort avec le monde extérieur.

Réalisation Marijn Horlings-van den Bussche

Texte Emmy van Dantzig
Photos Jansje Klazinga

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation