Un plafond pour lutter contre le bruit

Un plafond pour lutter contre le bruit

Acoustique, Intérieur, Plafonds et faux plafonds

Radio ou télévision allumée en permanence, cris des enfants, conversations croisées… tous ces bruits, s’ils ne sont pas partiellement absorbés, se réverbèrent sur les parois et peuvent jouer sur votre humeur en créant un sentiment de cacophonie... Un plafond acoustique peut constituer une réponse adéquate pour préserver la quiétude de tous !

Dans les maisons contemporaines, l’intérieur est largement ouvert et le plus souvent parachevé de manière « lisse ». Cela signifie que les matériaux capables de diminuer la réverbération acoustique – voilages, rideaux, meubles en tissu et tapis de sol – en sont absents. Or l’amortissement acoustique (à ne pas confondre avec l’isolation acoustique) permet d’améliorer sensiblement le confort de vie.

Les deux solutions qui suivent ne manquent pas d’intérêt.

Le plafond en plaques de plâtre perforées

© Knauf

Ce système est le plus couramment utilisé dans les maisons particulières car il est le plus facile à intégrer, donc le plus esthétique. Concrètement, des plaques de plâtre pourvues de perforations sont vissées sur une ossature métallique invisible suspendue au plafond existant par des pattes de fixation. L’espace laissé vide est ensuite (partiellement) rempli d’un isolant fibreux de type laine de verre ou laine de roche, sous forme de panneaux semi-rigides ou de rouleaux souples. Ceux-ci sont disposés de manière continue sur l’ossature et servent à absorber le bruit. Complémentairement, cet isolant contribuera à l’isolation thermique et à l’affaiblissement des bruits en provenance des locaux de l’étage supérieur. Les perforations des plaques vissées sous l’ossature permettent au bruit d’entrer en contact avec l’isolant souple qui l’absorbe et en diminue la réverbération, donc la nuisance.

Le plafond modulaire à ossature en T inversé

© Hunter Douglas

Ce système est le plus couramment destiné au secteur tertiaire (bâtiments scolaires, bureaux…) mais peut aussi trouver sa place dans le secteur résidentiel. Il est suspendu à la face inférieure du plancher supérieur et se compose d’une grille régulière de traverses orthogonales qui supportent les dalles de plafond. La grille reste plus ou moins visible en fonction du type de dalles retenu. Il est également possible de dérouler un isolant souple complémentaire entre la sous-face du plancher et le faux plafond, ce qui améliore l’isolation thermique et amoindrit le transfert des bruits provenant des locaux supérieurs.

Les dalles de plafond peuvent se composer de fibres minérales ou d’un isolant rigide en laine minérale (laine de verre ou de roche) dont la face inférieure est revêtue d’un tissu décoratif. Elles peuvent en outre être personnalisées à l’envi, puisqu’il existe un grand choix de matières, de couleurs et de textures. L’avantage de ce système est qu’il est modulaire et entièrement démontable, ce qui permet de remplacer facilement une dalle endommagée ou d’en remplacer une par un appareil d’éclairage, de ventilation…

Photo d’ouverture © Knauf

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation