Voir la galerie Un entrepôt très accueillant

Un entrepôt très accueillant

Reportages

Dissimulé en intérieur d’îlot, un long volume blanc aux créneaux minimalistes abrite deux petites maisons contemporaines. À cet endroit se dressait encore quelques mois plus tôt un entrepôt en briques apparentes, aujourd’hui complètement métamorphosé.

Maisons (presque) jumelles

Coincé entre deux limites mitoyennes sur plus de 26 mètres de long, l’entrepôt de 6 mètres de large offrait un espace idéal pour réaliser des maisons jumelles. « L’idée était de concevoir deux petites maisons basse énergie assez économiques », précise l’architecte Inès Camacho. L’économie étant assurée par des volumes compacts presque identiques, dotés de châssis reproduits pour plusieurs baies de mêmes dimensions. Avec deux chambres, la première maison offre 90 m2 bruts. Côté jardin, la seconde maison, habitée par l’architecte, affiche 110 m2 bruts avec trois chambres. Grâce à une réflexion détaillée sur l’aménagement intérieur, l’ouverture de l’espace et sa polyvalence, les maisonnettes offrent une réelle sensation d’espace malgré leur petite surface.

Jeu de Tetris

Comme dans le célèbre jeu vidéo des années 1980, dont le but est d’empiler judicieusement des figures géométriques, l’architecte a jonglé avec les volumes, avec les pleins et les vides, pour concocter deux logements indépendants, généreusement éclairés naturellement. « Il fallait réussir à imbriquer les pièces pour former un tout compact et cohérent », raconte Inès Camacho, qui a largement démontré son talent en matière de puzzle !
C’est en créant littéralement un « trou » au milieu du bâtiment qu’elle a donné forme au projet. Ce creux central offre comme par magie de nouvelles façades qui permettent de faire entrer un maximum de lumière et d’aérer naturellement les locaux, tout en définissant la limite entre les deux maisons. Deux boîtes cubiques viennent se poser sur la toiture pour agrandir chaque logement.

Plan modifiable

L’intérieur du logement d’Inès Camacho est structuré par deux murs porteurs intermédiaires qui définissent des zones de vie. Le principe du plan ? « Tout est convertible », avance l’architecte. Hormis la cuisine et la salle de bains, les fonctions peuvent changer de place au gré des envies et des habitants. C’est ainsi que la chambre à l’étage peut devenir une pièce de vie. Que la petite chambre derrière la cuisine peut se transformer en bureau et s’ouvrir ou non sur l’espace de vie. Que le petit bureau à gauche de l’entrée peut devenir une salle de jeu, une chambre d’amis ou une extension du séjour, accueillant en l’occurrence un magnifique piano à queue.
Avec ses nombreuses ouvertures, l’espace est très flexible et la circulation fluide.

Réalisation Architecte Inès Camacho – 0471 76 27 03

Texte Marie Delooz
Photos Laurent Brandajs

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation