Un audit logement obligatoire pour profiter des primes wallonnes

Un audit logement obligatoire pour profiter des primes wallonnes

Droit et finances, Immo

Depuis juin 2019, si un Wallon souhaite bénéficier des Primes Habitation, il doit obligatoirement faire appel à un auditeur. Celui-ci sera chargé de lister l’ensemble des travaux à réaliser.

Vous souhaitez rénover votre logement, et envisagez donc de réaliser plusieurs travaux de nature diverse ? Ou vous avez tout simplement envie d’améliorer ses performances énergétiques pour économiser de l’argent ? Votre budget est malheureusement un peu juste et vos projets pourraient bien tomber à l’eau… Mais ne vous inquiétez pas, la Région wallonne propose aux citoyens deux types d’aides : des primes et des prêts à taux réduit ou taux zéro. Des avantages qui sont cependant accordés sous certaines conditions.

Nouvelle procédure

Depuis juin 2019, un nouveau dispositif des primes wallonnes à la rénovation et à l’énergie est en effet entré en vigueur. Pour pouvoir bénéficier des Primes Habitation, la Région wallonne impose désormais la réalisation d’un audit préalable aux travaux : l’Audit Logement. Si autrefois, les missions de l’auditeur se limitaient à l’évaluation des performances énergétiques, elles s’étendent maintenant tout au long du processus de rénovation. « Cet auditeur réalisera une analyse de la qualité énergétique globale de votre logement et mettra en évidence d’éventuels autres problèmes auxquels il conviendrait de remédier (ex. manque d’étanchéité de la toiture, problèmes de stabilité des murs…) », définit le Service public wallon de l’Énergie (SPW énergie).

Dans son rapport, l’auditeur agréé indique la liste des travaux à réaliser, mais aussi l’ordre dans lequel ils doivent être effectués. «  Isoler le toit d’une maison qui menace de s’effondrer n’a par exemple aucun sens ! », rappelle le SPW énergie. Après la visite de l’auditeur et la remise de son rapport, vous pourrez alors introduire une demande de primes auprès du SPW.

Bon à savoir : Vous bénéficierez aussi d’une prime pour rembourser la visite de l’auditeur. L’introduction de la demande de primes entraînera le paiement immédiat de cette prime audit.

> Lire aussi : Économisez votre facture d’énergie grâce à un chauffe-eau avec pompe à chaleur

Montant des primes

Le montant des primes dépend de plusieurs variables :

  • votre catégorie de revenus
  • la composition de votre ménage
  • les travaux que vous souhaitez faire
  • La contribution de ces primes à l’amélioration de la performance énergétique de votre habitation

Et si le montant de la base de la prime peut donc être multiplié (par 2, 3, 4 ou 6) grâce à ces différents facteurs, le maximum sera toujours 70 % de la facture.


Quelques exemples :

  • Réalisation d’un audit logement : montant de base : 110 euros / montant maximum : 660 euros
  • Toiture (remplacement de la couverture) : montant de base : 6 euros par m² / montant maximum : 36 euros par m²
  • Assèchement des murs (infiltration) : montant de base : 5 euros par m² / montant maximum : 30 euros par m²
  • Isolation thermique des murs : montant de base : 0,15 euros par Kwh économisé / montant maximum : 0,90 euros par kWh économisé

Petit conseil : Il est inutile d’attendre le paiement des primes avant de commencer vos travaux. Pour les recevoir, vous devez en effet prouver que vous avez bien réalisé les travaux dans l’ordre de priorité conseillé par l’auditeur. Prenez donc des photos tout au long du chantier, car celles-ci pourraient vous être réclamées.

Conditions pour bénéficier des primes

Outre l’obligation de faire appel à un auditeur, vous devez respecter d’autres conditions pour pouvoir bénéficier des primes Habitation wallonnes :

  • avoir au moins 18 ans ou être reconnu comme mineur émancipé ;
  • avoir un droit réel sur le logement (propriétaire total ou partiel, usufruitier, nu-propriétaire…) ;
  • le bâtiment doit être situé en Région wallonne ;
  • le bâtiment doit avoir au moins 15 ans au moment de l’audit ;
  • le bâtiment doit être destiné, au moins à 50 %, à du logement ;
  • vous devez occuper le logement (vous, un parent, un locataire, une Agence Immobilière Sociale, une société de logement de service public) pendant un certain nombre d’années ;
  • les travaux doivent être réalisés par un entrepreneur inscrit auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises ;
  • les travaux doivent être réalisés dans les 7 ans à partir de la date du rapport d’audit ;
  • vous devez vous engager à accepter les visites de contrôle.

Texte Mailys Chavagne
Photo Fotolia 

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation