Tour d’horizon des différents types de cloisons

Tour d’horizon des différents types de cloisons

Cloisons intérieures, Intérieur

L’évolution des modes de vie et des configurations familiales impose de plus en plus souvent une redistribution de l’espace intérieur. Démontables, amovibles ou mobiles, les cloisons légères vous offrent la liberté de repenser facilement et à moindre coût l’agencement de votre logement. Tour d’horizon des possibilités.

Cloison légère sur ossature

Ces cloisons mixtes sont constituées d’une ossature en bois ou en métal (fixée au sol, aux murs et au plafond) sur laquelle sont vissés des panneaux de finition de grandes dimensions et de toute nature (plaques de plâtre, de gypse ou de cellulose, panneaux alvéolaires ou OSB, lambris…). Leur structure creuse permet l’intégration d’une isolation thermique et/ou acoustique en laine minérale et le passage des tubages électriques ou de conduites sanitaires. Si leur démontage est aisé, il implique toutefois des travaux de ragréages des ouvrages contigus (les ossatures sont le plus souvent montées avant la confection des chapes de sol et des enduits muraux). Leur légèreté est un atout pour la réalisation de cloisons sur des planchers intermédiaires en bois.

Lire aussi > Protection visuelle, acoustique, thermique… Quelle séparation entre vos pièces ?

Cloison vitrée

On en distingue trois types: les briques de verre, le vitrage et le châssis vitré.

  • Les briques de verre sont constituées de deux demibriques creuses soudées. Elles sont translucides, claires, mates ou colorées, sablées, ondulées…, jamais totalement transparentes. Les parois en briques de verre créent une véritable séparation visuelle. Elles se posent sur un profilé spécifique ou sont livrées en panneaux complets bétonnés et assemblés en usine. Leur poids important, qui monte rapidement à plusieurs centaines de kilos lorsqu’il s’agit de panneaux bétonnés, demande une vérification de la capacité portante du support.
  • Le vitrage autoportant est soit posé librement sous forme de feuilles de verre avec attaches ponctuelles, soit cerclé par un profilé en U. Toutes les natures de verre et toutes les finitions sont possibles: clair, mat, sérigraphié, émaillé, laqué, peint, martelé, opacifiant…
  • La cloison vitrée est essentiellement choisie pour le jeu subtil de transparence qu’elle permet et l’infinie variété des possibiltés. La cloison est construite sur base de cadres, le plus souvent en aluminium, et permet de combiner à souhait les parties fixes, les portes battantes ou coulissantes, les parties vitrées ou opaques… Des profilés à angle variable permettent d’exploiter l’espace selon vos souhaits les plus créatifs.

Le démontage est très facile pour les ensembles vitrés, plus compliqué pour les briques de verre, surtout les panneaux bétonnés fixés au gros œuvre par ancrages chimiques.

© Yannick Milpas/Tom Mahieu Architecten

Cloison coulissante

Cette cloison mobile par essence se présente sous forme d’un panneau coulissant dans ou devant une partie fixe de la cloison ou un mur de l’habitation. Un exemple fréquemment rencontré: la porte coulissante. La réalisation est possible dans toute sorte de matériaux: panneau en bois, en verre ou en métal, selon vos envies de décoration. Prix: très variable vu l’éventail de performances et de finitions.

Cloison décorative

Ce terme regroupe les panneaux en tissu, les éléments de claustra, les toiles tendues… Il s’agit d’éléments décoratifs libres, totalement dégagés de la construction et dont la seule fonction est de séparer visuellement un espace en différentes zones. Des panneaux en tissu renfermant un matériau isolant peuvent participer à l’amélioration du confort acoustique.

Mobilier

La séparation par des éléments de mobilier a l’avantage de la simplicité. Son intérêt est néanmoins limité à l’aspect visuel et décoratif, aucune fonction de séparation (acoustique, odeurs, protection) ne pouvant y être associée.

© Ikea

Texte Gérard Kaiser
Photo Luc Roymans / Saskia Horions

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation