Tendances en cuisine : le plan de travail au centre de l’attention

Tendances en cuisine : le plan de travail au centre de l’attention

Cuisine, Intérieur

L'avènement de la cuisine à vivre a entraîné une profonde révolution dans le monde de la cuisine. La tendance est désormais aux matériaux plus luxueux, en harmonie avec le reste du séjour. Le plan de travail, en particulier, ne se doit plus seulement d’être pratique. L’aspect esthétique devient tout aussi primordial.

Pierre naturelle

Pour les plans de travail, la tendance au luxe favorise la pierre naturelle, et principalement le marbre. Le marbre rencontre un succès grandissant depuis quelques années déjà, mais ses déclinaisons blanches se voient complétées par des variantes plus colorées. Des marbres noirs avec d’étonnants motifs orange ou blancs, ou des teintes particulières comme le rouge ou le vert. Ces marbres ne viennent plus exclusivement d’Italie, mais du monde entier, et notamment du Brésil et d’Iran. Les gens optent pour davantage d’esthétique et de frivolité. « Cela amène toute la cuisine à un niveau supérieur et lui confère un caractère affirmé. C’est la raison pour laquelle le granit, plus classique, est actuellement moins demandé », explique Kristof T’Sjoen de chez Stone.

Quartz composite et terre cuite

© Dekton by Cosentino

Le marché des composites de quartz et des alternatives en céramique est également en pleine croissance. Le choix de ces matériaux repose souvent sur leurs avantages techniques. Les matériaux céramiques, en particulier, sont très esthétiques et fidèles à l’original. « Ajoutez à cela leur résistance aux rayures, à la chaleur et aux acides, ainsi que leurs belles possibilités de finition, et vous comprendrez pourquoi ils se taillent actuellement une belle place sur le marché, à un rythme effréné », ajoute Kristof T’Sjoen.

Terrazzo

Un autre matériau coloré et audacieux qui revient au goût du jour est le terrazzo. Pour le produire, des granulés de marbre ou de pierre colorés sont mélangés à du ciment. La palette de couleurs est incroyablement vaste, allant du vert à l’orange en passant par le gris.

Bois

Le bois reste un matériau moins populaire pour le plan de travail, car il est plus sensible à l’humidité, aux taches, à la chaleur et aux rayures. Toutefois, une couche de protection peut constituer une solution, mais elle nécessite un entretien régulier. Le bois sera par conséquent davantage utilisé pour un comptoir ou une table proche de l’îlot de cuisine.

Inox

L’inox présente l’avantage d’être très hygiénique et durable – un atout de taille en cuisine – tout en permettant une parfaite intégration de l’évier. Ce matériau est toutefois sensible aux rayures.

Béton

Le béton était jusqu’à ce jour synonyme de plan de travail robuste et épais. Cette époque est révolue grâce au duo belge Dils & Mander : « Nous travaillons avec un béton cinq fois plus solide que le béton traditionnel.

© Dils & Mander

Cela nous permet de réaliser des plans plus fins, de 25 mm d’épaisseur seulement pour 3 mètres de long. Ces panneaux se découpent de la même façon que le marbre ou le granit.

L’avantage, c’est qu’ils sont beaucoup plus légers et donc faciles à poser. Notre béton présente en outre une surface très dense, qui est polie et enduite d’une protection antitaches. Vous pouvez sans problème cuisiner ou manger dessus. Il faut juste nettoyer le plan de travail régulièrement, afin que les substances agressives telles que les acides ne puissent y pénétrer. Le béton est en outre résistant à la chaleur et aux UV. Plusieurs finitions et couleurs sont disponibles, pour que le plan de travail puisse s’intégrer dans les différents styles. Et pour ce qui est du prix, nous sommes dans un milieu de gamme. »

Matériaux améliorés

© Mobalpa

On découvre également quelques prouesses technologiques, avec des matériaux qui peuvent se réparer facilement. Il y a par exemple Fenix, un stratifié de luxe : sur ce plan de travail mat et doux au toucher, vous pouvez éliminer les rayures à l’aide d’un linge humide et d’un fer à repasser. « Pour éviter les problèmes d’humidité, un panneau de Trespa – un stratifié compact haute pression (HPL) – est intégré par endroits, notamment au niveau des découpes de l’évier, explique Fries Lievrouw, de Mobalpa. De la sorte, la finition n’est pas exposée à l’humidité. Autre avantage de ce matériau : il est disponible dans de nombreuses épaisseurs, allant de 1,2 à 3,9 mm. »

Dans le même style, il y a le PaperStone qui, à l’instar du volkern ou du stratifié teinté dans la masse, se compose de plusieurs fines couches. Très doux au toucher, ce plan de travail supporte que vous y découpiez directement vos aliments. Il se transforme ainsi en une énorme planche de découpe. Le matériau se restaure de lui-même par la suite.

 

Texte : Elien Haentjens

Photo d’ouverture : Blanco

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation