Structure de toiture : trois possibilités

Structure de toiture : trois possibilités

Charpente et toiture, Gros œuvre

La toiture détermine l’aspect de votre maison, vous protège des intempéries et évite les pertes de chaleur. Pour bien remplir ces différentes fonctions, il est indispensable que la structure soit solide. D’autant plus si vous envisagez d’aménager une chambre supplémentaire dans le grenier. Mais une toiture peut être construite de différentes manières.

Charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle, composée de pannes et de chevrons, est encore très fréquemment mise en œuvre. Les sablières en pied de charpente sont posées sur le mur auquel est fixée la gouttière de toiture. Ces sablières sont des pannes horizontales qui soutiennent la charpente du toit. Elles sont fixées à la maçonnerie à l’aide de tirefonds ou de feuillards métalliques.

La panne faîtière se situe à la pointe du toit, parallèlement aux sablières, entre deux murs porteurs. La longueur de cette panne se limite généralement à quelque 4 mètres pour les sections standard. En cas de travée plus importante, il faut recourir soit à un mur intérieur porteur ou un appui intermédiaire, soit à une poutre en lamellé-collé d’une section supérieure.

Entre le faîte et les sablières se trouvent les pannes – également horizontales – qui sont fixées dans les deux murs porteurs. La distance entre les pannes est déterminée par la section des chevrons.

Les chevrons viennent perpendiculairement au mur de façade et courent des sablières jusqu’au faîte. Dans les anciennes toitures, les chevrons ont une hauteur moyenne de 6 à 9 centimètres. Aujourd’hui, on utilise généralement des éléments en bois plus hauts : des poutres en I ou des gîtes placées sur le chant.  

Avantages

> Idéal pour les toitures complexes
> Grand espace pour une chambre sous les combles
> La charpente de toiture peut rester partiellement visible

Inconvénients

> Assez coûteux en raison d’une main-d’œuvre importante
> La construction ne peut se faire que sur place
> Le bois de construction doit présenter une grande section

Lire aussi > L’isolation du toit par l’extérieur en 7 points

Charpente à fermettes

La charpente à fermettes se compose de fermes posées sur un support tous les 45 à 60 centimètres. Ce support peut être un mur, une sablière en bois ou une dalle de sol. Chaque ferme court des deux pieds de toiture jusqu’au faîte.

Pour accroître la stabilité, on place en haut et en bas des renforts, qui forment une sorte de triangle. En dessous de l’arbalétrier se trouve la jambe de force, une pièce médiane verticale. Au-dessus, il y a un faux-entrait horizontal qui relie les deux arbalétriers opposés.

Une charpente à fermettes peut être montée sur chantier. Tous les éléments sont alors fixés à l’aide de clous. Il existe aussi des fermes préfabriquées. Les éléments des fermes sont alors reliés par des connecteurs métalliques. Ainsi, ils sont posés dans un plan parfait.

Thomas & Piron

Avantages

> Montage rapide en cas de préfabrication
> Moins cher qu’une charpente classique
> La structure portante permet de grandes travées

Inconvénients

> Nécessité d’une grue de levage en cas de préfabrication
> La structure ne peut pas rester visible
> Perte d’espace dans la pointe du toit en raison du faux-entrait, et dans les pieds de toiture en raison des jambes de force

Lire aussi > L’entretien du toit « pour les nuls »

Éléments de toiture autoportants

Les éléments de toiture autoportants gagnent en popularité. Il en existe en outre plusieurs sortes. Il s’agit souvent de panneaux sandwich, combinant – en usine – un isolant avec des chevrons ou des gîtes. En fonction du type, la sous-toiture, les contre-lattes, le pare-vapeur et la finition intérieure sont également intégrés. Les éléments de toiture autoportants sont posés directement sur les pannes. Cette construction ne réclame donc pas de chevrons.

Avantages

> Moins de perte d’espace
> Faible risque d’erreurs d’exécution
> Bonne étanchéité à l’air et absence de ponts thermiques
> Moins cher qu’une charpente classique grâce au montage rapide

Inconvénients

> Frais de matériaux plus élevés
> Nécessité d’une grue de levage pour la pose
> Les solutions pour les toitures complexes sont plus coûteuses

Texte Wim Deloof
Photo Bram Tack

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation