Sol coulé : un look industriel pour votre maison

Sol coulé : un look industriel pour votre maison

Intérieur, Matériaux, Revêtements de sol et plinthes

Il y a une dizaine d'années, les sols coulés n'étaient pratiquement utilisés que dans les bâtiments industriels. En raison de leurs propriétés particulières (robustesse, hygiène, facilité d'entretien, etc.), ces types de sol sont populaires dans les hôpitaux, les usines... Aujourd'hui, pour les mêmes raisons, ils font également fureur dans nos maisons. D'autant que leur faible épaisseur en fait une solution intéressante pour la rénovation. Tour d'horizon des différents types de sols coulés.

Ils sont élégants et branchés, sans joint, disponibles dans d’innombrables couleurs, faciles à entretenir et, dans la plupart des cas, vous pouvez parfaitement combiner un sol coulé avec un chauffage par le sol.  D’une manière générale, on distingue les sols à base de résine, les sols à base de ciment et les sols en mortier ou à la truelle. Nous parlerons également de certains dérivés à la mode des sols coulés.

Sol coulé à base de résine

Les résines synthétiques généralement utilisées dans les sols coulés sont l’époxy et le polyuréthane (PU).

L’époxy est principalement utilisée pour des applications industrielles et dans les garages. En intérieur, elle est moins efficace. L’époxy devient très dure et a tendance à se fissurer lorsque le substrat n’est pas stable à cent pour cent. Un sol coulé à l’époxy ne convient donc pas au chauffage par le sol. De plus, cette résine se décolore facilement sous l’influence des rayons UV et est sensible aux griffes et rayures. 

Le polyuréthane est plus souple et plus élastique que l’époxy et convient donc également au chauffage par le sol. Comme pour l’époxy, un sol en PU est sans joint, étanche et absorbe les bruits d’impact. Les sols en époxy et en PU peuvent être recouverts d’un nouveau revêtement si nécessaire.

Les sols en époxy et en PU sont appliqués par couches de 3 à 4 millimètres sur une surface stable et parfaitement sèche. Mais vous pouvez également les appliquer sur des sols en résine rigide existants et même sur un sol carrelé, pour autant qu’ils adhèrent bien. C’est un grand avantage lors de la rénovation!

Prix de l’époxy : 70 à 110 euros/m2
Prix PU : 80 à 120 euros/m2

Sol coulé à base de ciment

Les sols coulés à base de ciment sont constitués d’un mélange de ciment, d’additifs et de liants. Ils ont un aspect industriel et s’intègrent parfaitement dans les maisons contemporaines. Ils sont faciles à entretenir, robustes et résistants à l’usure, et se prêtent parfaitement à la rénovation. Les sols existants en ciment-sable et les sols carrelés ne posent aucun problème en tant que substrat, à condition qu’ils soient plats et qu’ils gardent leur forme. Un sol coulé à base de ciment n’est pas auto-nivelant. Il faut beaucoup de travail manuel pour obtenir un sol bien équilibré. Il n’est pas non plus totalement imperméable aux liquides, et ne convient donc pas aux salles de bain. 

Prix : 75 à 120 euros/m2

cementgebonden gietvloer
DRT Gietvloeren

Sol lissé à la truelle

Un sol lissé à la truelle ou sol en mortier est constitué de graviers fins ou de fins grains de quartz colorés mélangés à des résines époxy, ce qui le rend particulièrement résistant. Il est hygiénique et résistant à l’usure et trouve des applications dans les nouveaux bâtiments et les rénovations. Les sols lissés à la truelle ne sont pas aussi sensibles aux rayures que les sols en PU et peuvent également être combinés avec un chauffage par le sol. 

Prix : 60 à 80 euros/m2

Tapis de pierre et de marbre

Le tapis de pierre a à peu près la même structure qu’un sol lissé à la truelle, mais il est plus ouvert et sa structure est plus grossière. C’est pourquoi on l’appelle aussi un sol en graviers . Il est constitué d’un amas de petites pierres de toutes sortes d’origine. Ici aussi, l’époxy est le liant. Le tapis de pierre peut être coulé sur un sol existant, ce qui le rend également intéressant lors d’une rénovation. Ici aussi, le support doit être stable, sec, exempt de graisse, doit conserver sa forme et avoir été préalablement recouvert d’une couche d’apprêt. Il est disponible dans toutes les couleurs possibles et en structure ouverte ou fermée. Ce n’est que dans ce dernier cas qu’il peut également être utilisé dans des pièces humides. Une combinaison avec un chauffage au sol est parfaitement possible.

Dans les tapis de marbre, les grains de marbre sont liés avec une résine époxy transparente. Pour le reste, il peut être comparé au tapis de pierre et possède des propriétés similaires : il est résistant à l’usure, absorbe le son, est robuste et se trouve dans une structure fermée facile à entretenir. 

Prix du tapis de pierre : 30 à 50 euros/m2
Prix du tapis de marbre : 40 à 55 euros/m2

Terrazzo

Les sols en terrazzo – également appelés granito – sont composés de grains de marbre, de granit ou de grès broyés, mélangés à du ciment ou à un autre liant. Ce mortier est appliqué en une couche de 15 millimètres sur le sous-sol. Après séchage, le sol est poncé et poli, ce qui lui donne un aspect élégant et durable. Les nombreuses combinaisons de couleurs lui permettent de s’imposer dans tous les intérieurs. Il est étanche aux liquides et convient donc également aux cuisines et aux salles de bains. Un nettoyage hebdomadaire à l’aspirateur suffit pour l’entretien. Le terrazzo exige une certaine dose de savoir-faire. La coulée est une opération qui nécessite beaucoup de main-d’œuvre, de sorte que le prix de revient est relativement élevé.

Prix : 200 à 250 euros/m2

Mortex

Le Mortex consiste en un mélange de chaux, de ciment et d’additifs. Ce plâtre de finition imperméable peut être appliqué sur la plupart des supports. La condition préalable est qu’ils soient suffisamment stables et fermes, et qu’ils ne présentent pas de fissures.

Le Mortex n’est pas seulement appliqué sur le sol, mais aussi contre les murs, les escaliers ou encore les meubles, et passe d’une surface à l’autre de façon continue. Toutefois, le nombre de coins à prendre en compte joue un rôle dans la détermination du prix.

L’épaisseur est de 2 à 4 millimètres. Les combinaisons de couleurs sont infinies. Pendant la fabrication du mortier, on ajoute simplement une poudre de pigment naturels pour obtenir la couleur souhaitée, lui donnant un aspect spécifique. Ici aussi, le savoir-faire de l’installateur joue un rôle important.

Prix : 80 à 125 euros/m2

Texte Jos Segaert
Photo Steppa

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation