Rafraîchissement de vos façades

Revêtements de façade

La façade est en quelque sorte la carte de visite de la maison. Elle mérite donc toute votre attention!

Une façade aux couleurs ternes, rongées par les intempéries et la saleté… Il n’en faut pas plus pour enlever tout charme à votre maison. La façade est en quelque sorte sa carte de visite. Elle mérite donc toute votre attention!

Une façade en bon état n’est pas seulement plus belle. Elle résiste mieux aux intempéries et augmente la valeur de votre maison. Et peut-être avez-vous droit à une prime qui réduira d’autant votre investissement final. Autant de raisons pour vous inciter à lui jeter un coup d’oeil critique.

Rénovation de la façade: mise en peinture

Eau, vent, poussière, neige et gel, algues et mousses sont les ennemis sournois de votre maison.

Les surfaces altérées (en profondeur) par les intempéries sont autant d’endroits où les saletés adhèrent que même une bonne averse ne parvient plus à déloger. Sans oublier que l’industrialisation et le trafic apportent leur lot de pollution. Il suffit de penser, par exemple, aux anciennes industries métallurgiques et minières de Liège et de Charleroi où la poussière des mines et des hauts-fourneaux ont laissé d’incontestables traces.

La méthode la plus simple pour rafraîchir votre façade est de la peindre. Sauf si vous avez la chance d’avoir une belle façade de valeur, en matériaux naturels par exemple, qu’il serait dommage de cacher sous une couche de peinture. Couche que vous devrez renouveler au bout de quelques années.

Dans ce cas, il est sans doute préférable de donner un bon “shampooing” à votre façade pour lui rendre son aspect originel.

Faites appel à un professionnel

Certaines techniques de nettoyage peuvent être appliquées par un bon bricoleur, mais si vous n’êtes pas sûr de votre diagnostic (type de salissures, de pierres ou de briques), vos tentatives pourraient être génératrices de catastrophes. Un simple nettoyeur à haute pression peut faire de sérieux dégâts à votre façade. A déconseiller également: le nettoyage de votre façade à l’aide de produits chimiques.

Attention toutefois au choix de votre “professionnel”: à ce jour, la rénovation de façade n’est encore une profession reconnue et il convient donc de séparer le bon grain de l’ivraie. Demandez des références sérieuses et ne retenez pas d’office l’offre la meilleur marché. Traitez avec une firme sérieuse, spécialisée dans ce type de travaux, qui a de l’expérience et qui est en mesure de vous offrir une garantie de dix ans sur les travaux qu’elle effectuera.

Le bon diagnostic

Une façade peut être faite de différents matériaux ayant chacun leurs spécificités. Et elle peut être agressée par différents types de polluants. C’est la combinaison de ces deux facteurs qui déterminera les techniques de nettoyage à appliquer pour obtenir un bon résultat. Seule une firme spécialisée et expérimentée peut répondre à votre attente.

Techniques de nettoyage

Les techniques de nettoyage peuvent, en gros, se subdiviser en trois catégories: le nettoyage mécanique, le nettoyage chimique et le nettoyage à l’eau.

Le nettoyage à l’eau est la méthode la plus simple. Il se module en fonction de la quantité d’eau, de la température et de la pression de l’eau.

Le nettoyage mécanique recourt principalement aux techniques de projection. Il requiert un échafaudage et un outillage spécial et génère autant de poussière que d’eau boueuse.

Le nettoyage chimique consistera généralement en l’installation d’échelles et l’utilisation d’eau de rinçage. Comme il ne demande ni outillage spécialisé ni échafaudage, il est souvent le meilleur marché. Mais cette technique ne peut malheureusement pas s’appliquer à tous les supports ni à tous les types de saletés présentes.

Si vous optez pour une des techniques de projection, il est essentiel de bien protéger les autres composants de la façade (portes, fenêtres, vitrages…). Et, d’une manière générale, toutes les ouvertures de la façade doivent être protégées.

Les techniques de projection sont également source de nuisances, de bruit… Mieux vaut avertir vos voisins de vos projets pour éviter toute source de problème. Mieux encore: persuader vos voisins de rénover eux aussi leur façade. Ensemble, vous pourriez faire baisser le prix total puisque l’entrepreneur aurait moins de frais de déplacement et pourrait travailler sur un chantier plus important.

Un échafaudage représente bien évidemment un obstacle sur la voie publique et vous aurez donc besoin d’une autorisation de la commune. N’oubliez pas d’aborder ce point avec l’entrepreneur qui doit assurer cet aspect du chantier.

Nettoyage à l’eau

• Le plus simple des nettoyages se fait en pulvérisant de l’eau sur la surface jusqu’à ce que la saleté se détache sous l’action de l’eau et soit évacuée avec elle. Cette technique a cependant quelques désavantages: la consommation d’eau est importante et les murs se retrouvent gorgés d’eau. Ce qui accroît le risque de voir cette eau s’y infiltrer, favorisant le développement d’algues, de mousses, de moisissures avec tous les dégâts qu’elles présupposent.

• En humidifiant la surface sans la saturer d’eau, on peut la nettoyer à l’aide d’une brosse dure (non métallique). C’est évidemment un travail qui exige de nombreuses heures de travail et revient donc cher. Sans oublier qu’il ne viendra pas à bout d’une saleté tenace ou incrustée.

• Vous obtiendrez un meilleur résultat en utilisant de la vapeur saturée projetée sous pression. Pour éviter que la saleté ne reste accrochée, il est indispensable d’utiliser suffisamment d’eau pour qu’elle soit rincée avec elle. La technique demande bien sûr un outillage spécialisé. Appliquée principalement sur le béton, la pierre et d’autres matériaux poreux, elle a été remplacée ces dernières années, par le nettoyage à l’eau sous haute pression.

• Le nettoyage à l’eau sous haute pression détache la saleté et la lessive à l’eau chaude ou froide. Pour éviter tout dommage à la façade, il faut commencer par pulvériser à une certaine distance et adapter la pression en fonction au matériau et de son état. Cette méthode est particulièrement efficace sur les matériaux durs (pierre bleue, granit…), mais pas sur les matériaux doux ou altérés par les intempéries.

Types de techniques de projection

• Le sablage à sec est la technique la plus connue. Elle consiste à projeter à grande vitesse du sable sous air comprimé sur la façade. Aujourd’hui, le sable est souvent remplacé par d’autres granulats comme les particules de verre. C’est une méthode de nettoyage très agressive qui élimine, certes, toute trace de saleté, mais aussi une partie de la façade. Elle requiert un dosage précis et un savoir-faire professionnel. Elle est tout à fait déconseillée sur les matériaux poreux.

• Une variante: le sablage doux, moins efficace sur la saleté tenace ou incrustée, mais plus respectueuse du fond traité.

• Brumiser à basse pression (pression de 1 à 8 bars): un sable très fin mélangé à de l’air et un peu d’eau est projeté sur la façade. Cette méthode a l’avantage d’évacuer la saleté sans toucher au matériau de base. C’est elle qui est recommandée pour le nettoyage de matériaux de façade plus doux et de valeur, mais ne viendra pas à bout d’une saleté incrustée.

• Des applications très spécialisées exigent d’autres techniques (généralement plus chères) comme la projection de “glace sèche” ou le nettoyage aux rayons laser.

Nettoyage physique

La technique consiste à appliquer sur la façade encrassée des produits chimiques sous forme de liquide ou de pâte. Ces produits sont des acides, de bases ou des substances tensioactives jusqu’aux enzymes et aux bactéries.

Lorsque le produit a agi (ce qui dépend de sa nature, du support à traiter et du degré d’encrassement), il est tout simplement rincé. Une pâte qui a séché doit être enlevée mécaniquement.

Il est évident que le nettoyage chimique est affaire de spécialistes expérimentés.

Protection par imperméabilisation

• Une façade fraîchement rénovée ne conserve pas éternellement sa beauté puisqu’elle reste exposée au vent, à la pluie et à la poussière.

Si vous ne lui apportez aucun traitement, elle se salira à nouveau. Vous pouvez l’éviter par un traitement préventif après nettoyage: appliquer une couche imperméabilisante qui empêchera l’eau et la saleté d’imprégner les murs. L’eau se contentera de s’y perler.

• Le choix du produit requiert toute votre attention parce que le matériel doit être adapté au support à traiter. Les produits utilisés ne peuvent pas entrer en contact avec les portes, les fenêtres et les vitres. Ils laisseraient des traces indélébiles.

• Lorsque vous comparez les offres des différents entrepreneurs, comparez aussi la garantie qu’ils vous offrent et le délai avant de devoir retraiter.

• Vous pouvez appliquer certains produits vous-même à l’aide d’un pulvérisateur de jardin. Respectez bien le mode d’emploi… et n’oubliez pas que vous n’avez alors aucune garantie!

Jef Sels

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation