Quel motif de pose choisir pour son parquet ?

Quel motif de pose choisir pour son parquet ?

Intérieur, Revêtements de sol et plinthes

Avant de se lancer dans l’installation du parquet, il est important de choisir l'orientation des lames afin de donner du style à son intérieur. Le motif de pose apportera du relief aux différentes pièces, selon les envies. Voici quelques possibilités.

À l’anglaise

Le parquet à l’anglaise est la pose la plus répandue. Ce parquet est composé de lames droites disposées parallèlement, les unes à la suite des autres, depuis le bord d’un mur. On en distingue deux sortes.

– Coupe de pierres : Dans ce cas-ci, les lames sont de largeur et longueur identiques. Elles se terminent toujours à la moitié des lames adjacentes. Ce motif régulier et symétrique donne une apparence plus « précise », plus « soignée » à votre revêtement.

– Coupes perdues : Ce motif ressemble à la pose « coupe de pierres », à la différence que les lames sont de même largeur mais de longueurs différentes. Les joints sont aussi décalés de manière irrégulière.

À la française

Le parquet à la française mise sur l’irrégularité, tant pour la largeur que pour la longueur des lames. La coupe entre deux lames se fait de manière irrégulière, et vient donc contrebalancer le parallélisme des lames. Cette pose donne à votre parquet un aspect « désordonné », et peut ainsi offrir des perspectives variées aux pièces. Tout dépend du choix du bois, de la largeur, de la longueur et du placement des lames.

Diagonale

Le motif joue ici sur le sens de la pose des lames. Plutôt que de disposer les lames de manière parallèle aux murs d’une pièce, vous allez créer une diagonale en partant du coin de la pièce.

À bâtons rompus

Ce parquet est formé de lames rectangulaires fines, disposées perpendiculairement de manière à former un V. Le bout d’une lame rejoint, à l’équerre, le bout d’une autre lame. On obtient ainsi un angle droit.

Point de Hongrie

Tout comme le motif à bâtons rompus, le parquet point de Hongrie est caractérisé par ses lames disposées en V. La différence ici est que les lames sont coupées de travers au bout et prennent ainsi la forme de parallélogrammes. Cette coupe permet aux lames de se rejoindre bout à bout, formant un angle de 45° à 60°. Le motif est plus régulier que pour le motif à bâtons rompus.

Mosaïque

Le motif mosaïque, aussi appelé « en damier », se caractérise par ses lames disposées en carrés et posées comme du carrelage. Par exemple, vous placez trois lames de taille régulière les unes à côté des autres jusqu’à obtenir un carré parfait, puis vous placez trois autres lames perpendiculairement à celles que vous venez de poser. Cette technique permet ainsi de distinguer les différents carrés.

Échelle

Comme son nom l’indique, ce motif a la forme d’une échelle. De larges lames assez courtes sont entrecoupées par de plus fines et plus longues lames, placées perpendiculairement.

Les panneaux

Pour obtenir un intérieur plus original, vous pouvez choisir le parquet en panneaux. Il y en a de différentes sortes :

– Chantilly : Ses lames entremêlées de manière orthogonale donnent l’impression d’un tressage. Le parquet est formé d’un cadre dans lequel on retrouve des lames de tailles variées qui semblent se chevaucher.

– Arenberg : Ce parquet a une forme complexe : on y retrouve à la fois des lames rectangulaires, triangulaires, des carrés, des parallélogrammes…

– Versailles : Le parquet est lui aussi formé d’un cadre dans lequel on retrouve plusieurs petits compartiments, formés grâce aux diagonales entremêlées.

Quelques modèles en images

DR (Montage)

1 – À l’anglaise à coupe de pierres
2 – À l’anglaise à coupes perdues
3 – À la française
4 – À bâtons rompus
5 – Point de Hongrie
6 – Mosaïque
7 – Chantilly
8 – Arenberg
9 – Versailles

Texte Mailys Chavagne
Photo Berry floor

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation