Que peut-on contrôler avec un système de régulation à distance ?

Que peut-on contrôler avec un système de régulation à distance ?

Chauffage central, Connectivité et domotique, Énergie, Intérieur

Plus on s’écarte du schéma familial traditionnel, avec une grande diversité liée aux activités multiples et à l’éclatement ou la recomposition des familles, plus l’occupation fluctuante des lieux devient la base de la régulation. Mais quelles sont les possibilités offertes par la régulation à distance ?

Il ne s’agit plus de raisonner en termes de programmation hebdomadaire mais bien quotidienne, voire instantanée. La flexibilité est de mise et le système de régulation doit travailler en continu. L’imprévu devient la règle : supposons que vous quittiez votre travail deux heures plus tôt, qu’une activité sportive vous fasse subitement envie ou qu’une invitation surprise vous tienne éloigné une partie de la soirée… Puisqu’il est inutile de chauffer votre habitation à ces heures creuses, le fait de pouvoir commander votre installation à distance s’impose comme une évidence.

Ce qui distingue un système de régulation piloté d’un système de régulation « standard » réside dans la possibilité de récolter des informations via le net et de pouvoir interagir à distance avec les installations fixes du bâtiment. Vous pouvez ainsi augmenter ou diminuer le chauffage sans être physiquement chez vous. Différents systèmes utilisent la géolocalisation de votre smartphone pour déclencher automatiquement le chauffage dès que vous vous rapprochez de votre domicile ou le couper lorsque vous sortez de chez vous. 

La transmission de l’information est assurée par une connexion internet ou 4G, pilotée depuis un ordinateur ou un smartphone. La consigne donnée est transmise aux éléments de régulation via un récepteur. Quelles sont les possibilités ? 

On/off

La première et la plus évidente porte tout simplement sur le démarrage ou la mise à l’arrêt du chauffage via un thermostat d’ambiance connecté. Ce thermostat régule le brûleur de la chaudière. C’est du « tout » ou « rien ». Dans une installation un peu plus sophistiquée, il peut transmettre des consignes à la pompe de circulation. La solution est simple et facile à gérer mais peu performante.

Température de l’eau

La seconde proposition consiste à passer du mode on/off à une régulation plus fine, en modifiant à distance la consigne de température du circuit. L’intérêt est de moduler en continu la température de l’eau de chauffage, et donc la chaleur diffusée par les radiateurs, en agissant sur la vanne à trois voies qui mélange l’eau des circuits aller et retour. La solution est efficace.

Pilotage des vannes

La troisième possibilité réside dans le pilotage individuel des vannes thermostatiques connectées, ce qui permet de modifier la température local par local. Contrairement aux solutions précédentes, la température du circuit de chauffage n’est pas modifiée. Les vannes modulent uniquement le débit d’eau dans les radiateurs. 

Solution combinée

Plus complexe, la dernière solution est de combiner les propositions ci-dessus pour obtenir une régulation à distance agissant à la fois sur la mise en marche de la chaudière, la température du circuit et le débit des vannes. C’est la solution la plus efficiente, à même de garantir un maximum de confort et d’économies.

Texte Gérard Kaiser
Photo Viessmann

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation