Prêt hypothécaire limité à 90% de la valeur du bien

Prêt hypothécaire limité à 90% de la valeur du bien

Actualité

À partir de janvier 2020, vous ne pourrez plus emprunter que 90% de la valeur de la maison que vous souhaitez acheter. C’est l’une des directives de la Banque nationale de Belgique (BNB) en vue de la vulnérabilité du marché hypothécaire belge.

Concrètement, la BNB a fixé des seuils à titre de point de repère pour l’octroi d’un prêt hypothécaire. Ces seuils, calculés par rapport à la valeur du bien, sont donc de :

  • 90% pour les logements occupés par leur propriétaire ;
  • 80% pour les logements locatifs.

Cela signifie donc que l’emprunteur devra payer lui-même les 10 % restants, ainsi que tous les frais liés à un tel achat (frais d’enregistrement, frais de notaire, frais administratif…).

Lire aussi > Clarifier le crédit logement et le TAEG

Cette décision a été prise, non pas pour empêcher les jeunes ménages d’acheter un logement, mais pour se prémunir d’éventuels risques futurs. En effet, la Banque nationale – qui supervise le secteur financier – estime que les banques accordent trop facilement des prêts. Il peut s’agir de prêts représentant parfois plus de 100 % de la valeur de la maison ou d’un endettement mensuel égal à la moitié du revenu mensuel. Pour les experts, cette situation ne devrait plus être permise.

« En cas de non-respect, la banque ou la compagnie d’assurance concernée devra pouvoir soumettre à la BNB une explication motivée, conformément au principe dit ‘comply or explain’ », résume la Banque nationale de Belgique. Ce sera le cas pour les prêts octroyés aux jeunes acheteurs, par exemple, qui bénéficieront d’exigences plus flexibles.

Texte Mailys Chavagne

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation