Hotte et ventilation : Un mariage réussi ?

Hotte et ventilation : Un mariage réussi ?

Premium
Cuisine, Énergie, Intérieur, Ventilation et air conditionné

La réglementation PEB impose aujourd’hui de prévoir, dans la cuisine, une bouche d’extraction pour le système de ventilation. Or, le plus souvent, il y a également une hotte au-dessus ou à côté de la plaque de cuisson. Deux appareils qui influencent la quantité d’air frais dans la maison. À quelles conditions peuvent-ils fonctionner l’un à côté de l’autre sans se gêner? Et quelles sont les implications concrètes sur le concept et le choix du système de ventilation et de la hotte?

Dans une nouvelle construction ou une extension de la maison, il faut obligatoirement amener un débit minimum d’air frais dans toutes les pièces «sèches» (séjour, chambres à coucher, bureau…). À l’inverse, dans les pièces «humides» où l’on produit de l’humidité ou des odeurs, la loi impose l’extraction d’un débit minimum d’air vicié. L’extraction de l’air se fait quasiment toujours mécaniquement, tandis que l’amenée d’air frais peut se faire de manière naturelle ou mécanique. © Vasco Ventilation versus aération La ventilation doit se faire en continu. Il ne suffit pas d’ouvrir les fenêtres, d’enclencher la hotte uniquement pendant que vous cuisinez…

Premium

Lire la suite? créer un compte gratuit

Voulez-vous continuer à lire? Cet article est apparu plus tôt dans notre magazine mais vous pouvez maintenant aussi lire en ligne GRATUITEMENT! Connectez-vous ou enregistrez-vous pour continuer à lire.