Pourquoi opter pour un gros œuvre traditionnel ?

Pourquoi opter pour un gros œuvre traditionnel ?

Gros œuvre, Méthodes de construction

Le gros œuvre traditionnel, composé d’un mur creux rempli d’isolant, reste de loin le choix le plus populaire des maîtres d’ouvrage. Cinq raisons expliquent ce succès.

Populaire auprès des entrepreneurs

Votre entrepreneur de gros œuvre est l’un des principaux partenaires de votre projet de construction. Si vous optez pour un gros œuvre classique, vous aurez l’embarras du choix. Bon nombre d’entrepreneurs aiment en effet la solution classique. De ce fait, vous pourrez aisément vous adresser à plusieurs corps de métier pour demander des offres. Ne vous embarquez pas avec n’importe qui.

Terca

Idem pour les architectes : quasiment tous les architectes sont familiarisés avec cette méthode de construction, qui permet toutes les formes.

Un éventail de possibilités

Même si le principe général reste le même, la construction traditionnelle vous offre encore une multitude d’options. En matière de blocs de construction, vous avez le choix entre les blocs treillis en terre cuite, les blocs en béton cellulaire, les blocs en silico-calcaire ou les blocs de béton. Chacun présente des avantages spécifiques.

Pour l’isolation, le choix est également très vaste, allant des panneaux synthétiques relativement minces aux gros matelas bioécologiques. Idem pour le parement extérieur : un gros œuvre traditionnel autorise tous les types de revêtement de façade, des briques de parement à l’enduit épuré ou aux panneaux exclusifs.

Recticel Insulation

Isolation acoustique

La présence d’une masse suffisante constitue une des exigences de base d’une bonne acoustique. Vous maintenez ainsi le bruit à l’extérieur (par exemple le trafic de la rue) et évitez simultanément le transfert de bruit entre les différentes pièces de la maison.

Si vous souhaitez améliorer l’isolation acoustique, il faut utiliser des blocs de construction super massifs en silico-calcaire. Pour limiter le transfert de bruit entre les étages, vous pouvez envisager des planchers flottants ou des prédalles plus épaisses à la place des simples hourdis en béton.

Économe en énergie

L’inertie thermique est très importante. Les constructions lourdes emmagasinent la chaleur et la libèrent très lentement. Un gros œuvre traditionnel est dès lors idéal pour conserver la chaleur en hiver et éviter la surchauffe en été. Cet aspect joue également un rôle important dans les calculs PEB.

Un choix durable

Bon nombre de matériaux de construction destinés au gros œuvre traditionnel sont très durables. Une étude menée par le CSTC, le VITO et la KU Leuven, montre par exemple que les blocs treillis en terre cuite, les briques de parement et les tuiles affichent sans problème une durée de vie de 150 ans. En outre, une grande part de ces matériaux sont produits en Belgique. Du coup, le transport est réduit.

Texte Tom Mondelaers

Photo d’ouverture Nathan Fisher/FP Architectes

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation