Pourquoi faut-il aérer la maison en hiver ?

Pourquoi faut-il aérer la maison en hiver ?

Énergie, Ventilation et air conditionné

La pollution intérieure est une réalité qui ne disparaît pas en hiver, que du contraire. Pourtant, en raison des températures plus basses, nous sommes parfois tentés de garder les fenêtres fermées pour préserver la chaleur. Est-ce une bonne idée ? Non, ni pour notre santé, ni pour la consommation en énergie.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, aérer une pièce aide à consommer moins d’énergie. Vivre dans un bâtiment produit beaucoup de vapeur d’eau : douche, lessive, cuisine, respiration…  Le taux d’humidité grimpe donc facilement, particulièrement en hiver. Or, il faut plus d’énergie pour chauffer un logement humide qu’un logement sec, c’est physique ! Paradoxalement, on devra donc moins chauffer un logement bien ventilé. En outre, l’humidité entraîne moisissures et spores de champignons, néfastes pour les enfants, les personnes allergiques et les personnes âgées. La solution est donc simple : il faut aérer pour chasser l’humidité.

Comment aérer un logement en hiver ?

Si votre maison n’est pas équipée d’un système de ventilation hygiénique, le grand principe est de remplacer le plus vite possible l’air vicié sans refroidir la masse du bâtiment. Avant tout, coupez le chauffage ! Ouvrez vos fenêtres et portes en grand, entre 10 et 15 minutes, deux à trois fois par jour. Privilégiez l’aération des pièces d’eau et des chambres à coucher. Créez si possible un courant d’air en ouvrant le maximum de fenêtres et portes, y compris intérieures. De cette manière, le renouvellement de l’air sera assuré plus rapidement. Le temps d’aération étant limité, les murs n’ont pas le temps de refroidir, seul l’air circule. L’air vicié est ainsi intégralement renouvelé sans grande perte de chaleur. L’air nouvellement arrivé sera rapidement réchauffé.

Contrairement à ce que vous pourriez être tenté de faire, ne laissez pas les fenêtres en position tombante pendant une longue période. Cela refroidira aussi les murs. La température de la pièce baissera alors durablement, ce qui nécessitera une intervention plus importante du système de chauffage.

© Novy

Dans la cuisine, n’oubliez pas d’enclencher la hotte dès que vous cuisinez. Équipez votre salle de bains et les toilettes d’une ventilation mécanique afin d’extraire directement l’humidité de la pièce avant qu’elle se répande dans les autres pièces.

De manière générale, et surtout en ville, certaines heures sont déconseillées en matière de qualité de l’air. Évitez donc d’aérer entre 14 h et 18 h, quand la pollution est au plus haut. Les meilleurs moments de la journée pour aérer sont le matin au réveil et le soir après 21 h. L’air extérieur est alors plus sain.

Plus d’infos ? Lisez notre article sur la ventilation d’hiver dans le magazine Je vais Construire & Rénovern° 417, en vente jusqu’au 13 février.

Benoît Bilocque – Econologic

Photo d’ouverture © VELUX

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation