Portes et fenêtres : le choix des matériaux

Portes et fenêtres : le choix des matériaux

Gros œuvre, Portes et fenêtres

Toute décision concernant portes et fenêtres peut avoir un impact sur la convivialité, le budget, l’allure d’une maison et la consommation d’énergie. En outre, tous les matériaux ne conviennent pas nécessairement à n’importe quelle application.

Les différents matériaux

1. Le bois : Depuis des siècles, une valeur sûre pour la fabrication de châssis et de portes. À l’origine, parce qu’il n’y avait guère d’autre choix ; par la suite (après l’introduction d’autres matériaux) en raison de son prix et de son caractère. Le bois est chaud et naturel. Les essences le plus souvent utilisées sont le méranti, l’afzélia et l’afrormosia. On utilise aussi le sipo, le merbau, l’iroko, le jatoba et le sapupira.

2. Le PVC : Le chlorure de polyvinyle – ou PVC pour les intimes – est un autre acteur de premier plan sur le marché des profilés. Ce matériau synthétique dur gagne depuis longtemps du terrain sur le marché, aux dépens du bois et aussi en partie de l’aluminium.

3. L’aluminium : L’aluminium est sans doute le plus onéreux des trois principaux matériaux mais jouit néanmoins d’un immense succès. Le fait que ce matériau s’intègre parfaitement bien dans une architecture contemporaine n’y est sans doute pas étranger.

4. L’acier : Dans les anciens bâtiments industriels, l’acier est une valeur sûre pour la menuiserie extérieure. Aujourd’hui, ce matériau existe aussi avec barrière thermique, ce qui rend le profilé intéressant pour la construction d’habitations.

5. Le polyuréthane : Il s’agit en fait d’un profilé en aluminium entièrement habillé de mousse isolante. Cette couche de mousse est ensuite recouverte d’une finition laquée, à l’instar des véhicules automobiles. Ce traitement garantit au profilé une haute valeur isolante.

Les avantages

1. Le bois

  • produit naturel d’aspect chaleureux ;
  • de belles tonalités et un jeu de lignes intéressant au niveau des nervures ;
  • bonne isolation thermique ;
  • se teinte facilement dans une autre tonalité ;
  • recyclable ;
  • peu de risques d’avoir des ponts thermiques ;
  • grande longévité.

2. Le PVC

  • facile à entretenir ;
  • longue durée de vie ;
  • n’est pas sensible au pourrissement ou à la corrosion ;
  • bonne valeur d’isolation ;
  • le produit le moins cher dans les formats standard ;
  • une riche palette de tonalités (également la possibilité de tonalités différentes pour l’intérieur et l’extérieur) et des solutions spécifiques (profilés spéciaux et éléments décoratifs pour imiter les châssis en bois…).

3. L’aluminium

  • grande stabilité ;
  • faible coefficient de dilatation ; 
  • possibilité de profilés étroits, même dans le cas de grandes travées ; 
  • 100 % recyclable sans perte de qualité ;
  • facile à entretenir ;
  • plus grand choix de tonalités (par anodisation ou laque) ;
  • insensible au pourrissement ou aux fissurations ; 
  • idéal pour l’auto-matisation de l’ouverture des fenêtres (par intégration des moteurs dans les profilés) ; 
  • combinaisons possibles avec le bois par exemple et d’autres matériaux; 
  • systèmes de verrouillage illimités.

4. L’acier

  • grande stabilité ;
  • possibilité de profilés très étroits ; 
  • n’est pas sujet au pourrissement ou aux craquelures ; 
  • supporte de grandes travées ; 
  • riche palette de tonalités ;
  •  recyclable; 
  • facile à souder (avantage pour l’exécution de constructions compliquées).

5. Le polyuréthane

  • haute valeur d’isolation thermique ; 
  • n’est pas sujet au pourrissement ; 
  • facile à entretenir.

Les inconvénients

1. Le bois

  • le prix se situe déjà depuis plusieurs années dans une courbe ascendante ;
  • demande un entretien régulier ; 
  • peut être attaqué par les intempéries, le pourrissement, les insectes ; 
  • les produits pour traiter le bois ne respectent pas tous l’environnement.

2. Le PVC

  • stabilité faible, doit être renforcé avec de l’acier ; 
  • coefficient de dilatation élevé ; 
  • les profilés sont généralement larges, ce qui a une incidence au plan esthétique ;
  •  aspect artificiel ; 
  • produit le moins écologique.

3. L’aluminium

  • onéreux ; 
  • peu isolant (plus le degré d’isolation est élevé, plus le matériau est cher) ; 
  • la tonalité ne peut être adaptée que par les firmes spécialisées ; 
  • les formes spéciales sont difficilement réalisables et donc très chères.

4. L’acier

  • très onéreux, surtout dans le cas de profilés isolés ; 
  • gamme disponible limitée ; 
  • difficile de trouver des entrepreneurs ;
  • l’acier est lourd et exige une quincaillerie très solide.

5. Le polyuréthane

  • onéreux ; 
  • ne convient pas pour les grandes travées ; 
  • profilés larges, ce qui peut avoir une incidence au plan esthétique ; 
  • la gamme de profilés disponibles est limitée ; 
  • faible résistance de la mousse aux détériorations.

Les diverses applications

1. Le bois

Le bois convient pour :

  • la rénovation des bâtiments classés (respect de l’esthétique ancienne) ; 
  • pour une allure traditionnelle en cas de rénovation ; 
  • pour des formes particulières comme les châssis ronds ou courbes, un design spécial, un relief marqué (il suffit de penser aux maisons Art Nouveau et à leurs fenêtres décoratives arborant des motifs floraux).

2. Le PVC

Le procédé de fabrication du PVC est entièrement industrialisé, ce qui rend ce matériau idéal pour les fenêtres et les portes standard. Il ne se prête pas aux formes spéciales et encore moins aux fenêtres hors formats (façade écran, vérandas, hauteur d’étage ou portes coulissantes de grande largeur…). Optez pour du PVC si vous cherchez des fenêtres ou des portes de formes et de dimensions standard, ou si aucune spécificité architecturale n’est exigée au niveau de la menuiserie extérieure.

3. L’aluminium

L’aluminium est le matériau qui convient le mieux à l’architecture contemporaine qui requiert des profilés minces et plats, pour toutes sortes d’applications (façades écran, hautes fenêtres sur deux étages ou plus, portes coulissantes hautes et larges, vérandas…) ou dans le cas de structures spéciales : verrières, lanterneaux, structures tridimensionnellesà

4. L’acier

L’acier présente la plus grande stabilité et convient dès lors aux grandes constructions qui nécessitent des sections minces. Seul l’acier permet de réaliser des baies vitrées ouvrantes sur deux étages, de grandes serres, etc. En raison du nombre limité de profilés disponibles, il faut souvent recourir à une solution créative, au cas par cas. Pour obtenir un résultat valable, il est conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée.

5. Le polyuréthane

Le polyuréthane reste un produit marginal. La gamme de profilés étant limitée, ils sont principalement utilisés pour la réalisation de châssis traditionnels. Les profilés légers en aluminium, intégrés dans le noyau du profilé, n’améliorent en rien la stabilité. En termes d’applications, on peut comparer le polyuréthane au PVC.

Texte Tim Vanhove
Photo Belisol

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation