Pompe à chaleur hybride : quelles combinaisons ?

Pompe à chaleur hybride : quelles combinaisons ?

Chauffage central, Énergie

Si votre vieille chaudière doit être remplacée, les fabricants proposent des pompes à chaleur hybrides. Mais quelles sont les combinaisons possibles ?

Qu’est-ce que c’est ?

La meilleure solution, si votre vieille chaudière doit être remplacée, et que vous désirez vous tourner vers une pompe à chaleur dans un bâtiment peu isolé, est de conserver le système de chauffage en place et de le coupler à une PAC air/eau. C’est ce qu’on appelle : un système hybride.

Ce système intègre ainsi une PAC, une chaudière à condensation et toute la régulation pour assurer le parfait fonctionnement de l’ensemble tout au long de l’année. La pompe chauffera le bâtiment durant une grande partie de la saison avec une eau à basse ou moyenne température ; votre chaudière, elle, produira de l’eau chaude à haute température en période de grand froid.

La PAC peut ainsi couvrir la demande de chaleur durant la majeure partie de la saison de chauffe et afficher un facteur de performance saisonnier (SPF pour seasonal performance factor) optimal. Le mauvais rendement de votre ancienne chaudière n’est pas trop grave puisqu’elle ne travaille plus que pendant une période relativement courte de l’année.

Lire aussi > La performance d’une pompe à chaleur

Quelle combinaison dans un système hybride ?

Différents types de couplage entre la PAC et la chaudière existent : parallèle, bivalent parallèle, bivalent alternatif et entièrement alternatif.

  • En cas de régime parallèle, la pompe à chaleur et la chaudière d’appoint peuvent fournir ensemble la chaleur demandée. 
  • En cas de fonctionnement alternatif, la chaudière d’appoint décharge complètement la pompe à chaleur en dessous d’une certaine température extérieure. 
  • En fonctionnement bivalent parallèle ou bivalent alternatif, la pompe à chaleur travaille à son meilleur rendement et la chaudière se charge de l’appoint nécessaire pour le chauffage des locaux et la production de l’eau chaude sanitaire. 

Texte Benoît Bilocque
Photo Viessmann

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation