Poêle : de la chaleur grâce à la masse

Poêle : de la chaleur grâce à la masse

Énergie, Poêles et inserts

Grâce à sa capacité d'emmagasinement et une utilisation optimale des matériaux, le poêle de masse est capable de dégager une chaleur constante au fil des heures. Une technique qui peut, dans certains cas, remplacer le chauffage central.

La chaudière, c’est le poêle. Un poêle de masse est constitué d’un foyer – à bois ou à pellets – entouré d’un important volume de matériau : stéatite ou céramique dans la plupart des cas. La qualité principale de ces matériaux est leur grande inertie thermique. Ils vont ainsi stocker la chaleur produite par le feu et la rejeter lentement dans la maison. À l’inverse d’un poêle classique où les flammes se consument doucement, le modèle de masse nécessite une flambée forte et rapide. On charge le foyer une ou deux fois par jour (matin et soir par exemple), selon la rigueur de la météo. Les bûches brûlent quelques heures dans le poêle pour ensuite permettre à la masse de dégager de la chaleur en continu durant 12 à 24 heures.

Au centre

L’emplacement idéal d’un poêle de masse est au centre de l’habitation, dans un espace assez grand. Les configurations les plus intéressantes pour que la chaleur soit bien diffusée partout sont, par exemple, une maison avec mezzanine ou un loft. Les habitats basse énergie et passifs sont particulièrement bien adaptés à ce type de chauffage. Un poêle à bois classique peut engendrer une trop grande montée en température, qui ne se prête pas à un volume compact ou bien isolé. Au contraire, le poêle de masse diffuse lentement une chaleur douce et constante, proche de celle émise par les rayons du soleil. Et cela, sans causer de forts écarts de température. Attention toutefois à l’exposition de l’habitation. En plein sud, les risques de surchauffe sont réels car le poêle de masse ne peut être stoppé rapidement.

Économique

L’achat d’un poêle de masse – dont le poids peut varier de 1 à 5 tonnes et nécessite donc un sol solide et stable – est un investissement important, de l’ordre d’une dizaine de milliers d’euros en moyenne. Mais à l’usage, il se révèle très économique. Dans une maison bien isolée, on peut compter environ 5 stères de bois pour une année de chauffage.

Si l’appareil a des dimensions correctes, il n’est plus nécessaire de s’équiper d’un système de chauffage central. Le poêle de masse suffit à chauffer confortablement le logement et présente un rendement optimal, de l’ordre de 90%. Un chauffage d’appoint pourrait cependant s’avérer utile si la maison comporte des pièces fermées éloignées du poêle.

Photo DUTRY

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation