Ma maison, ma santé

Rénovation

'Bien aménager et entretenir sa maison constitue l'investissement le plus rentable que l'on puisse consentir'

Nous n’en sommes pas toujours conscients, mais la qualité de notre confort domestique influence notre équilibre psychique. Tous ceux qui vivent dans une maison confortable connaissent le sentiment de “se sentir bien chez soi”. Mais la qualité de nos logements a aussi un impact non négligeable sur notre santé physique.

Une étude européenne, initiée par le groupe VELUX et développée en collaboration avec trois bureaux indépendants, s’est penchée sur le sujet. Un chiffre en dit plus que de longs discours: 82 milliards d’euros par an. C’est le coût annuel – direct et indirect – de la prise en charge au niveau européen de l’asthme et de la maladie pulmonaire obstructive chronique, deux des nombreuses pathologies engendrées par un environnement de vie insalubre. Les personnes qui vivent dans un logement présentant des traces d’humidité et/ou de moisissure ont 1,5 fois plus de chance d’avoir des problèmes de santé et sont 40% plus enclins à souffrir d’asthme que les autres.

On ne le répétera jamais assez: bien aménager et entretenir sa maison constitue l’investissement le plus rentable que l’on puisse consentir. Le principal problème, c’est que les gens qui vivent dans un bâtiment insalubre et/ou se trouvent dans la pauvreté énergétique ne disposent pas des moyens pour réaliser les investissements nécessaires.

À l’heure où les gouvernements débloquent des budgets colossaux pour soutenir la croissance économique, ils seraient bien avisés, d’une part, de soutenir massivement la rénovation énergétique pour les bas revenus et, d’autre part, d’obliger les propriétaires bailleurs à améliorer les logements qu’ils mettent en location. Car il n’y a pas de plus grande richesse que de vivre en bonne santé, d’autant plus si celle-ci est collective.

Eric Cloes

Rédacteur en chef

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation