Les prix pour une mitoyenneté

Les prix pour une mitoyenneté

Actualité, Droit et finances, Immo

Quiconque construit, rénove ou agrandit une maison devra invariablement faire face à la question du mur mitoyen. C'est un mur de séparation situé entre deux parcelles de terrain contiguës (bâties ou non), qui appartient en principe aux deux propriétaires respectifs de ces parcelles en tant que propriété commune.

Mais ce n’est pas toujours aussi simple. Afin de savoir à qui appartient le mur mitoyen, il est préférable de lire l’acte d’achat ou d’obtenir des informations auprès du bureau d’enregistrement. Si ce mur de séparation est la pleine propriété de votre voisin, mais que vous voulez l’utiliser pour ancrer une nouvelle construction (par exemple une extension), vous êtes obligé de racheter le mur ou de le rendre commun avant le début des travaux de construction.

S’il n’y a pas encore de mur de séparation, vous devrez, en tant que premier constructeur, ériger ce mur, éventuellement en concertation avec votre voisin s’il est déjà là.

Prix indicatifs

Dans tous les cas, vous devrez payer pour cela. Vous trouverez ci-dessous les prix (TVA de 21% incluse) des travaux et matériaux les plus courants pour les murs communs et les remplacements de murs.
Veuillez noter que les prix sont indicatifs et s’appliquent à des ouvrages de bonne qualité et en parfait état. Les valeurs s’appliquent pour les cessions de mitoyenneté de maisons unifamiliales et de petits immeubles de rapport de maximum 5 niveaux. Les valeurs ne valent pas pour des cessions de mitoyenneté en rempiètement ni pour des sur-élévations.
Si vous voulez être sûr du prix de revient, faites appel à un géomètre. Il examinera les prix moyens en vigueur dans la région ou le quartier où se trouve votre propriété, et tiendra compte des éventuelles fluctuations de prix.

Source : UGEB-ULEB asbl – Société Royale de Géomètres-Experts Immobiliers

Photo Frederik Vollaert

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation