Les nombreux avantages d’une toiture verte

Les nombreux avantages d’une toiture verte

Charpente et toiture, Extérieur, Gros œuvre, Toitures et façades végétales

Si vous recherchez une solution écologique pour votre toit, optez pour une toiture verte. Une option de plus en plus plébiscitée.

Un jardin au-dessus du toit plat, avec des herbes, des aromates, des plantes grasses ou une autre sorte de végétation, améliore votre qualité de vie. Dans les quartiers comptant peu de zones vertes ou de nombreux immeubles à appartements, ces toitures vertes donnent l’impression d’un environnement naturel. Et elles ont un effet positif sur la qualité de l’air et le développement d’un biotope animal et végétal, surtout en ville.

D’autres avantages? Les toitures vertes font office d’éponge pour l’eau de pluie. De ce fait, elles réduisent la quantité d’eau à évacuer et limitent, du coup, le pic de débit lors de grosses averses, soulageant ainsi le réseau d’évacuation. Grâce à leur structure en couches, elles font office à la fois d’isolation acoustique et thermique. Les bruits extérieurs sont atténués, tout comme les grands écarts de température. En été, la chaleur est maintenue à l’extérieur tandis qu’en hiver, il fait bien chaud à l’intérieur. Les toitures vertes protègent aussi l’étanchéité de toiture contre les rayons UV, ce qui prolonge considérablement la durée de vie de cette dernière.

L’aménagement d’une toiture verte n’est toutefois pas une sinécure. La structure varie selon le type de couverture. Il faut impérativement une couche imperméable en bitume ou en matière synthétique comme base. Ensuite, on place une couche antiracines et puis le substrat sur lequel poussent les plantes. L’épaisseur de la couche de substrat varie selon les variétés plantées. Les toitures vertes existent dans toutes les formes et toutes les dimensions. La charge de toit est un facteur décisif dans votre choix. Nous distinguons deux grands types.

Une toiture verte extensive contient une couche de substrat relativement fine (8 à 10 cm) sur laquelle poussent principalement des aromates, des herbes, des mousses ou des plantes grasses qui réclament peu d’entretien. La charge est assez faible et varie entre 40 et 110kg/m2. La toiture extensive de sedum est la plus légère et la plus simple du genre. Le sedum – des plantes grasses qui absorbent beaucoup d’humidité – pousse sur un substrat spécial ou au sol. Certains producteurs fournissent des bacs précultivés qui peuvent être montés rapidement et simplement sur la couche antiracines.

Une toiture verte intensive est nettement plus lourde, plus chère et plus difficile à réaliser. Elle réclame une couche de substrat épaisse (15cm jusqu’à un demi-mètre et plus). Cela permet d’installer des plantes plus hautes, telles que des arbustes, voire même certains types d’arbres et des petits étangs. De par la grande charge (200 à 800kg/m2), ce type de toiture réclame une construction de toiture adaptée. À l’instar d’un jardin traditionnel au sol, il faut l’entretenir et l’arroser quand il fait sec. Par définition, on peut marcher sur les toitures vertes intensives.

Il existe aussi des toitures vertes semi-intensives, une variante intermédiaire, avec des plantations à mi-hauteur qui réclament moins d’entretien. Ces plantations se composent d’aromates et de petits buissons sur une couche de substrat adaptée (jusqu’à environ 15 cm).

Les toitures vertes sont très en vogue en raison de la plus-value esthétique qu’elles confèrent à votre habitation – la toiture évolue avec les saisons – et de leurs nombreux avantages. En outre, certaines communes offrent des subsides pour leur aménagement. La structure porteuse et la couverture imperméable de la toiture entrent en ligne de compte pour une prime à la rénovation.

Texte David Bitoune
Photo d’ouverture Firestone Building Products

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation