Les avantages des isolants biosourcés

Les avantages des isolants biosourcés

Gros œuvre, Isolation, Matériaux

Dans un contexte de réchauffement climatique, les isolants naturels biosourcés se distinguent par leurs matières renouvelables. Mais pas seulement… Tour d’horizon des avantages de ces matériaux.

Il existe divers matériaux pour isoler votre maison, dont certains sont plus respectueux de l’environnement que d’autres. On les appelle « isolants biosourcés ». Leur particularité ? Les  matières premières utilisées dans leur fabrication sont issues de la biomasse végétale et animale : bois, chanvre, paille, laine de mouton, liège, et même herbe de prairie… Grâce à cette composition naturelle, les isolants biosourcés possèdent des qualités uniques qui les rendent très attrayants en construction ou en rénovation.

La santé des habitants

Dépourvus de composés chimiques, les isolants biosourcés n’ont pas d’impacts nocifs sur la santé des habitants. Leur mise en oeuvre est simple et agréable, puisque peu de précautions sont nécessaires pour les manipuler.

La qualité de l’air

Ne dégageant pas de gaz toxiques, ces types d’isolants garantissent donc une bonne qualité de l’air. De plus, l’absence de solvants et de colles réduit fortement les risques d’impacts négatif sur la santé des occupants. Autre point : la plupart des isolants biosourcés jouent un rôle positif dans la régulation hygrométrique de l’habitation. Dans une paroi bien conçue, ils participent à réguler les flux de vapeur d’eau et à évacuer l’excédent d’humidité vers l’extérieur du bâtiment, évitant les risques de condensation interne. Attention : cela ne vous dispense cependant pas de ventiler régulièrement votre logement.

Impact environnemental et bilan CO2

La matière végétale stockant le CO2 durant sa croissance induit un autre atout de ces matériaux : être un puits de carbone. Ce n’est pas tout : issus de matières renouvelables souvent locales ou régionales, les isolants biosourcés ont un impact beaucoup moins élevé en terme d’énergie grise que les isolants synthétiques. Ils demandent en effet peu d’énergie pour leur transformation et leur transport. Leur bilan CO2 est donc excellent.

 

Texte Mailys Chavagne
Photo d’ouverture Ecobati

Découvrez les différents isolants biosourcés dans Je vais Construire n°424.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation