L’entretien du toit « pour les nuls »

L’entretien du toit « pour les nuls »

Charpente et toiture, Gros œuvre

Un léger entretien suffit à prolonger à la fois la fonction et la durée de vie d'une toiture. Sans parler de l'aspect esthétique : même si une vieille ruine couverte de mousse est parfois pleine de charme, cette même mousse sur votre toit donne un effet bien différent…

Si de grands arbres entourent votre maison, si votre toit est régulièrement ombragé et surtout s’il est orienté vers l’ouest, il y a de fortes chances qu’après quelques années, de la mousse vienne s’y installer. D’autant plus si la toiture est recouverte de tuiles non émaillées, d’ardoises (artificielles) ou de bardeaux. Après tout, plus la surface du matériau de revêtement est lisse, moins les mousses ont de chances d’y adhérer.

Toit

En cas de formation abondante de mousse, il est conseillé de (faire) nettoyer votre toit. Travailler sur un toit nécessite cependant un équipement spécialisé pour se mouvoir en toute sécurité, il est donc préférable de faire appel à un professionnel.

Si vous avez un toit en pente, faites-le vérifier au moins une fois par an (par exemple au printemps, ou après une violente tempête). Assurez-vous qu’aucune dalle ou ardoise ne s’est détachée ou brisée. Si c’est le cas, vous devez alors les faire remplacer dès que possible.

Gouttières et tuyaux de descente

Le nettoyage des gouttières et des tuyaux est nécessaire deux fois par an (au printemps et vers la fin de l’automne ; après la chute des feuilles) pour éviter tout problème. Enlevez toutes les saletés et vérifiez toutes les fixations. Les pièges à feuilles et les crépines (que vous placez dans le drain de la gouttière) empêchent les gouttières et les drains de se boucher rapidement.

Si le toit en pente doit être vérifié une fois par an, le toit plat doit, quant à lui, être vérifié deux fois par an (aux mêmes périodes indiquées ci-dessus). Surveillez toute formation de cloques, déchaussement du revêtement… S’il y a une couche de ballast sur le toit, enlevez la saleté grossière (brindilles et feuilles) et étalez soigneusement le gravier en une couche régulière. Vérifiez les drains et nettoyez-les si nécessaire. Votre toit est ainsi prêt pour le prochain hiver.

Photo Shutterstock

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation