L’éclairage, créateur d’ambiances dans la salle d’eau

L’éclairage, créateur d’ambiances dans la salle d’eau

Électricité, Énergie, Intérieur, Salle de bains et bien-être

La salle de bains s’envisage désormais comme un cocon de bien-être où on oublie ses soucis. Malgré son aspect technique, l’éclairage constitue un élément de premier rang pour créer l’ambiance souhaitée.

La salle de bains est un local particulier dans la mesure où elle exige un éclairage adéquat pour diverses activités : intense pour le make-up ou le rasage, tamisé pour un bain relaxant, tonique pour une douche vivifiante… En ce sens, le poste «éclairage» doit retenir toute votre attention dès le stade de la conception.

Lumière forte ou décorative, d’accent ou d’ambiance… Toutes les déclinaisons lumineuses sont indispensables dans la salle de bains, en fonction de l’usage et du moment. Pour un éclairage idéal, trois sources lumineuses seront donc combinées et utilisées, tantôt tour à tour, tantôt simultanément, en fonction des besoins et des moments.

Lire aussi > Électricité dans la salle de bains : à faire et ne pas faire

L’éclairage fonctionnel

Offrant une couleur proche de la lumière du jour, il est indispensable pour se raser, se maquiller et s’observer avec précision. On l’installe en général autour du miroir (à côté et/ou au-dessus), façon «loge d’artiste». Les points lumineux latéraux intégrés dans le miroir ou posés de part et d’autre sont particulièrement conseillés, car ils vous offrent l’image la plus flatteuse et la plus claire dans le miroir. Il peut s’agir :
> d’appliques murales décoratives;
> de hublots;
> de réglettes fluorescentes;
> de spots orientables;
> ou encore d’éclairages intégrés à l’armoire de toilette.

On privilégiera les lampes halogènes pour cette utilisation car elles restituent au mieux la lumière naturelle. En revanche, les tubes fluorescents, surtout de couleur blanche, ont tendance à donner mauvaise mine.
Enfin, veillez toujours à disposer les sources d’éclairage à la bonne hauteur. Trop hautes, elles accentueront les cernes et créeront des ombres blafardes. Trop basses, elles allongeront le nez.

© Modular Lighting Instruments

Astuce : en orientant les spots vers le mur et non vers vous, vous éviterez l’effet «grise mine»; l’éclairage sera toutefois moins pointu.

L’éclairage général

Situé au plafond, cet éclairage donne le ton de la pièce. Il sert à voir clair à tout moment de la journée. Il doit toutefois être doux et peu agressif pour ne pas éblouir au petit matin ou au beau milieu de la nuit. Pour relever ce défi, l’usage d’un variateur de lumière (dimmer) est fortement conseillé. Ce type d’éclairage se présente notamment sous forme de plafonnier, ou encore de spots sur rail ou encastrés dans un faux plafond. Attention toutefois à bien répartir cette source lumineuse afin d’éviter des zones sombres, souvent générées par une mauvaise répartition des spots.

Autre astuce pour un éclairage général non éblouissant: la création d’un faux plafond en retrait des murs, qui dissimule un éclairage TL ou LED indirect sur son pourtour.

L’éclairage d’ambiance

Celui-ci a pour but de créer une atmosphère chaleureuse et intime où il fait bon se détendre. Il se décline sous différentes formes:

> La suspension: inhabituelle dans une salle de bains, elle décore la pièce entière, lui offrant en prime des allures de boudoir. Veillez à choisir des ampoules à faible consommation pour créer une ambiance encore plus cosy.
> Le lampadaire: peu courant également, il casse les codes tout en créant une lumière douce, idéale pour les moments de détente et les réveils difficiles. Une vraie astuce déco !
> Les lampes à poser: celles-ci confèrent instantanément une touche personnalisée à la pièce. Si vous en disposez plusieurs, l’effet sera démultiplié. Il faut évidemment un espace qui se prête à ce type d’éclairage: présence de prises de courant en suffisance, tablettes ou rebords disponibles… Attention aussi à respecter les distances de sécurité vis-à-vis du bain et de la douche pour être conforme au Règlement général sur les installations électriques.

Astuce : Pour aller encore plus loin dans la création d’ambiance, l’éclairage peut devenir un élément du mobilier. Pour ce faire, il est possible d’installer une bande LED sous le bain (pour donner l’impression qu’il flotte), dans le verre de la paroi de douche, dans le robinet du lavabo, dans la tête de douche ou encore dans le sol ou le carrelage mural. Mais attention, cet éclairage est un accessoire d’ambiance et a peu, voire pas, de valeur fonctionnelle.

Texte Virginie Stassen
Photo d’ouverture It architecten/Yannick Milpas

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation