Le vent, ce grand destructeur

Revêtements de toiture

La pose du revêtement de la toiture doit s'effectuer dans les règles de l'art: ce n'est qu'à cette condition que le toit pourra jouer son rôle protecteur.

Pour faire simple, le vent n’est rien d’autre qu’un déplacement d’air. Une petite brise en été est rafraîchissante, mais un vent de tempête au printemps ou en automne peut provoquer bien des dégâts.

Le vent peut faire pénétrer l’eau de pluie sous les tuiles, lui faire traverser le mur extérieur de la maison. Mais il n’a pas besoin d’eau pour endommager votre habitation. Un vent soutenu et continu s’en prend à tous les obstacles. Il déracine des arbres et exerce de fortes poussées contre vos murs, votre toit. S’il trouve une ouverture, il peut s’engouffrer sous le revêtement du toit et l’emporter. Essayez, par vent fort, de transporter une planche!

Mais le vent peut aussi avoir un effet d’aspiration: s’il rase le toit à grande vitesse, il crée une forte dépression, ce qui peut détacher des tuiles ou des ardoises, décoller ou déchirer le roofing ou autre recouvrement lisse. Si le matériau d’étanchéité est solidement fixé à la charpente, celle-ci subira toute la poussée du vent.

La charpente doit donc avoir une bonne résistance à de telles forces et c’est à l’architecte ou au bureau d’étude de la stabilité que reviennent les calculs à effectuer. La pose du revêtement de la toiture doit donc s’effectuer dans les règles de l’art: ce n’est qu’à cette condition que le toit pourra jouer son rôle protecteur.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation