Le Belge a consommé moins d’électricité en 2019

Le Belge a consommé moins d’électricité en 2019

Actualité, Électricité, Énergie

La consommation d’électricité en Belgique aurait atteint son niveau le plus bas en six ans. Pour la première fois depuis 2010, notre pays aurait même exporté davantage de courant qu’il n’en a importé.

Afin de répondre aux objectifs climatiques européens, la Belgique s’est engagée à réduire de 35% ses émissions de carbone d’ici 2030 et finalement atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Pour ce faire, il est donc nécessaire de limiter notre consommation globale d’énergie, dont notamment l’électricité.

Si la consommation mondiale d’électricité est en constante augmentation, elle aurait pourtant baissé l’an dernier en Belgique, rapporte Elia (gestionnaire belge du réseau de transport d’électricité). Elle aurait même atteint son niveau le plus bas en au moins six ans. Selon les chiffres d’Elia, les Belges ont ainsi consommé 84,7 TWh en 2019, contre 87,5 TWh en 2018.

La raison de cette baisse ? Un gain d’efficacité engrangé tant par les ménages que par les entreprises (appareils plus performants et moins énergivores, isolation…). Mais l’augmentation du nombre de voitures électriques et une utilisation croissante des pompes à chaleur pourraient bien inverser la tendance, prévient Elia.

Belgique, exportatrice d’électricité

Par ailleurs, pour la première fois depuis 10 ans, la Belgique aurait exporté plus d’électricité qu’elle n’en a importé. « Il s’agit là d’un renversement par rapport à l’année 2018 », explique Elia. 

L’année 2018 avait en effet été marquée par un important niveau d’importations d’électricité qui représentaient alors 20% de l’électricité consommée en Belgique. « On passe donc d’un total net importateur en 2018 (17,5 TWh importé/20% du mix électrique) à un total net exportateur en 2019 (1,8 TWh exporté/2,1% du mix) », précise Elia.

Si ce niveau d’exportations s’explique par la disponibilité du parc de production d’électricité (et en particulier des centrales nucléaires), la montée en puissance des énergies renouvelables et de l’éolien joue également un rôle important. La production d’énergie renouvelable a en effet progressé de 17% en 2019 (11,52 TWh en 2019 contre 9,82 TWh en 2018).

La facture belge d’électricité parmi les plus élevées d’Europe
Pour info, la facture belge d’électricité reste parmi les plus élevées d’Europe (3e plus chère, juste après l’Allemagne et le Danemark). Le prix de l’électricité s’élève en moyenne à 28,4 euros pour 100 kWh.

Texte Mailys Chavagne (avec Belga)
Photo Niko

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation