La situation du lin en Belgique

Méthodes de construction

Bien que la construction écologique demeure marginale en Belgique, quelques entreprises émergent peu à peu,notamment dans la filière du lin.

Bien que la construction écologique demeure marginale en Belgique comparativement aux pays voisins comme la Hollande ou la France, quelques entreprises émergent peu à peu dans ce secteur et notamment dans la filière du lin.

Fabriquée depuis une vingtaine d’années dans la région de Liège, le panneau Acoustix Pan-terre est un matériau obtenu exclusivement par le mélange de deux matières premières d’origine cellulosique, le papier recyclé et l’ana de lin. La mousse de papier armée par les brins de lin donne un panneau rigide ayant des caractéristiques mécaniques et acoustiques exceptionnelles.

Le panneau Pan-terre Nature peut-être employé dans toutes les applications, en sous-couche d’une plaque de finition ou au sol sous un panneau porteur ou un plancher flottant. En fonction de l’utilisation, les panneaux Pan-terre seront associés à différentes plaques de finition : plâtre, fibroplâtre ou OSB. Et pour préserver la caractéristique saine du panneau, la colle utilisée pour la réalisation de ces finitions est à base d’acétate de polyvinyle ne contenant pas de formaldéhyde.

Vous pouvez utiliser ces panneaux du sol au plafond, dans tous les travaux intérieurs d’isolation acoustique : doublage acoustique de murs, planchers, plafonds et sous-toitures ; construction de cloisons acoustiques fixes ou mobiles…

Pour plus d’informations, consultez le site www.acoustix.be.

LA SITUATION DU CHANVRE EN BELGIQUE

On trouve encore peu de matériaux de chanvre en Belgique. Toutefois, il existe un magasin de bio-construction dans la région liégeoise qui propose de la laine en plaques de diverses épaisseurs. Cette firme s’appelle Ecobati et est située dans le zoning industriel des Hauts-Sarts à Herstal. Pour en savoir plus vous pouvez visiter son site : http://www.ecobati.be.

Par ailleurs, une usine de transformation de chanvre devrait ouvrir ses portes en 2009 à Villers-le-Bouillet, en province de Liège. Des tests de culture de chanvre ont déjà eu lieu dans cette région et se sont révélés très positifs. Cette société, du nom de Chanvreco, aura pour but l’achat de paille de chanvre aux agriculteurs, sa transformation et la commercialisation des différents produits obtenus : les fibres, la chènevotte, les graines et les poussières ; elle sera gérée par Sébastien Ernotte et Laurent Cimonetti.

Pour en savoir plus, contactez Sébastien Ernotte, administrateur gérant (e-mail : info@ernotte.be – fax : 04 336 55 92 – GSM : 0477 60 03 25) ou Laurent Cimonetti, administrateur gérant (e-mail : laurentcimonetti@skynet.be – GSM : 0486 90 22 72).

Le grand mythe des mites

A chaque innovation, ses fausses rumeurs ! L’utilisation du lin et du chanvre sous forme d’isolant dans la construction a soulevé un grand nombre de polémiques notamment à l’égard de nos ennemies les mites. Certains réfractaires ont émis l’hypothèse d’être envahis par ces insectes ravageurs dont la présence est souvent redoutée.

Mais selon Ruedige Plarre, entomologiste du service fédéral allemand de la recherche sur les matériaux : “Les mites ne se développent pas naturellement dans les fibres végétales. Elles sont friandes de kératine, de matières organiques d’origine animale ou humaine ou encore de moisissure.” Par conséquent, ce scientifique certifie que si les panneaux d’isolation en lin ou en chanvre génèrent une invasion de mites, la coupable incontournable est la moisissure. Cette dernière serait due à une humidité occasionnée par un défaut de pose ou par un non-respect des recommandations du fabricant quant au stockage préalable.

Valériane Munoz

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation