Isoler les murs de la cave ? Voilà comment il faut s’y prendre !

Isoler les murs de la cave ? Voilà comment il faut s’y prendre !

Caves et fondations, Gros œuvre, Isolation

Vous souhaitez rendre votre maison plus économe en énergie en isolant les murs de votre cave existante ? Dans ce cas, vous gagnez sur deux tableaux : la cave est plus agréable et vous créez immédiatement un plus grand espace de vie.

La meilleure façon d’isoler votre cave est le principe du ‘box-in-a-box’ : cela signifie que vous enveloppez complètement le sol, les murs et le plafond avec une isolation. C’est probablement trop pour votre cave, il faut alors faire un choix. Mais que préférez-vous ?

Supposons que vous utilisiez la cave uniquement comme un espace de rangement : dans ce cas, il est probablement plus facile d’isoler uniquement le plafond de la cave, par exemple avec des panneaux isolants en PUR, PIR ou XPS. L’avantage de la plupart des panneaux en matière synthétique est qu’ils ont une valeur isolante élevée, ce qui signifie que vous perdez le moins d’espace possible. Mais il existe d’autres solutions, comme la mousse PUR pulvérisée ou les panneaux isolants en béton cellulaire perméables à la vapeur d’eau. Si vous voulez vraiment utiliser la cave comme un espace de vie supplémentaire, par exemple comme aire de jeux pour les enfants ou comme bureau à domicile, il est préférable d’isoler les murs de la cave.

Attention à l’humidité

Les environnements humides sont typiques des caves, surtout dans les maisons existantes. Il faut donc d’abord vérifier si les murs de la cave, mais aussi le sol, sont résistants à l’humidité. Si nécessaire, appliquez une couche imperméable. De plus, utilisez un matériau isolant très résistant à l’humidité. En fait, le choix est simple : optez pour le XPS, aussi connu sous le nom de mousse rigide en polystyrène. Grâce à sa structure à cellules fermées et à sa surface lisse et imperméable à l’eau, ce matériau est pratiquement insensible à l’humidité.

Coller de préférence

Les plaques XPS sont disponibles en différentes couleurs et épaisseurs, avec ou sans raccords à rainure et languette. Le montage peut se faire de deux façons : par collage ou par vissage. Cependant, il est préférable de ne pas percer les plaques avec des chevilles d’isolation car vous voulez bien sûr éviter de percer les murs de la cave autant que possible afin d’empêcher l’eau de s’infiltrer. Ce système ne nécessite pas de pare-vapeur.

Techniques de finition

En termes de finition, vous avez aussi plusieurs possibilités. Pour une perte d’espace la plus faible possible, préférez un enduit des panneaux XPS sur la face interne. Dans ce cas, optez pour des panneaux isolants « gaufrés », dont la structure extérieure est plus rugueuse afin que le plâtre adhère mieux. Si vous préférez finir les panneaux vous-même, il est également possible de coller le Placoplatre sur les panneaux isolants avec une colle appropriée (même si ce n’est pas un travail pour débutants). Ou vous pouvez travailler avec un panneau en Placoplatre sur une sous-structure, mais l’inconvénient est que vous devrez fixer mécaniquement cette structure dans le mur de la cave, ce qui signifie que vous devrez inévitablement percer quelque peu l’enveloppe extérieure.

Conseil : Si vous travaillez avec un cadre en bois, utilisez du bois traité thermiquement et résistant à l’humidité pour le soubassement qui repose sur le sol de la cave !

Bien ventiler

Un dernier point crucial : n’oubliez pas la ventilation. Consultez de préférence un architecte ou un professionnel pour vous conseiller en fonction de votre situation. Habituellement, il est recommandé de faire entrer l’air intérieur dans votre cave (air pur du hall d’entrée ou du salon, et non de la cuisine ou de la salle de bains) et de l’évacuer par les fenêtres de la cave vers l’extérieur.

Texte Tom Mondelaers
Photo Xella

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation