Installation électrique extérieure : les points d’attention

Installation électrique extérieure : les points d’attention

Éclairages et chauffages extérieurs, Électricité, Énergie, Extérieur

Il n’y a pas que la maison qui nécessite d’un réseau électrique, le jardin et la terrasse ont eux aussi besoin d’électricité pour alimenter non seulement tous types d’éclairage extérieur, mais aussi des prises de courant. Mais quelles sont les précautions à respecter ?

Un plan d’installation

Il est primordial d’indiquer où vont figurer l’alimentation électrique de départ, l’emplacement des sources lumineuses, le trajet des câbles enterrés et le lieu de raccordement à la terre. Pour cela, deux schémas sont nécessaires :

  • Le schéma unifilaire : Représente schématiquement la composition de l’ensemble de l’installation électrique extérieure (mais aussi intérieure) de votre maison : les différents circuits, les types de gaines et de câbles, les équipements et appareils électriques desservis, qu’ils soient reliés entre eux ou non.
  • Le schéma de situation : Un plan dans lequel on retrouve l’emplacement de tous les points électriques (lampes, prises de courant, interrupteurs…).

Lire aussi : Comment concevoir un bon projet d’éclairage extérieur

Un circuit séparé

Première chose à savoir, c’est qu’une installation électrique extérieure doit obligatoirement être connectée, de manière indépendante, à un disjoncteur différentiel de 30 mA. Le circuit électrique extérieur ne doit desservir aucun autre appareil électrique ! Cette sécurité permet d’isoler le circuit extérieur de celui de la maison, et de couper le courant en cas de court-circuit.

Des équipements étanches

Les câbles doivent être enterrés et surtout étanches. Ils doivent donc être protégés par une gaine isolante. L’étanchéité d’un appareil électrique est donnée par l’indice IP (indice de protection) : pour être installée dehors, une lampe doit posséder un indice de protection de minimum 23. Le premier chiffre indique sa résistance aux corps physiques et le second son degré de résistance à l’eau.

Lire aussi : Tout savoir sur l’éclairage extérieur

Enterrer les câbles

Comme indiqué juste au-dessus, les câbles d’alimentation doivent être enterrés. Pour ce qui est de la profondeur, on a deux cas de figure :

  • Pour une zone non accessible aux véhicules, il faut prévoir 60 cm de profondeur ;
  • Pour une zone où passent régulièrement des véhicules, il faut prévoir au moins 80 cm de profondeur.

Au moment de recouvrir ces câbles de terre, il faudra utiliser une terre meuble ou du sable. Évitez les gros cailloux qui pourraient dégrader les câbles lors du tassement. Avant de reboucher complètement le trou, recouvrez le câble d’une première couche de terre et d’un grillage de sécurité. Le grillage évitera d’abîmer les câbles en cas de réouverture de la tranchée.

Enfin, les fils électriques enterrés doivent impérativement être placés à distance de toute canalisation métallique, eau ou gaz (au minimum 20 cm).

Texte Mailys Chavagne
Photo d’ouverture Modular

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation