Voir la galerie En images : Une transformation radicale

En images : Une transformation radicale

Rénovations 4 façades, Reportages

Nichée dans un lotissement au style éclectique, la maison contemporaine de Grégory et Amandine sort du lot ! Pourtant, il y a peu, elle se fondait encore dans le décor. Car même s’ils apparaissent comme entièrement neufs, les volumes cubiques enchâssés résultent de la transformation et de l’extension d’une construction des années 1980.

Installé depuis plusieurs années dans un agréable quartier sur les hauteurs de Liège, le couple est très attaché à son environnement. Mais leur maison, chapeautée d’une toiture à deux versants, offre très (trop) peu d’espace à l’étage pour une famille de quatre personnes. Après maintes recherches, Grégory et Amandine, peu enclins à quitter leur terrain parfaitement situé et sa vue dégagée, envisagent d’y rester… Mais pour cela, une transformation radicale de la maison est nécessaire. L’architecte Éric Grondal, associé du bureau Pygma architecture, confirme la faisabilité du projet à condition de quitter temporairement les lieux au vu de l’ampleur des travaux. Avec un nouveau-né qui vient de pointer le bout de son nez, les propriétaires n’hésitent pas à libérer leur maison le temps du chantier. Pour la retrouver complètement métamorphosée quelques mois plus tard.

Vous avez dit rénovation ?

Difficile à croire au premier coup d’œil ! Car les volumes contemporains aux toits plats évoquent assurément une construction récente. Quelle surprise de découvrir qu’ils englobent en réalité un bâtiment existant.
Quels types de transformation ont été réalisés ? « Pour agrandir l’espace de nuit, il était indispensable de rehausser les murs de l’étage en créant une toiture plate dont la structure en bois évite de surcharger la construction d’origine, précise Éric Grondal. Cette modification a permis de gagner cinquante pour cent de surface au niveau des chambres. »
Au niveau structurel, le socle (rez-de-jardin et rez-de-chaussée) est resté le même, mais les fondations ont été renforcées. Les deux murs porteurs qui traversaient le bâtiment ont été conservés, remplacés ponctuellement par des poutrelles en acier pour ouvrir l’espace, et rehaussés à l’étage pour s’aligner sur la nouvelle toiture.
Enracinée dans la forte pente du terrain, la nouvelle extension offre, pour sa part, une cave surmontée d’une pièce supplémentaire qui agrandit l’entrée et accueille une salle de jeu convertible en bureau.

Des ouvertures sur mesure

Éléments primordiaux dans la composition des façades, la forme et le positionnement des baies influencent aussi la vie à l’intérieur de l’habitation. Outre les ouvertures existantes du séjour, l’architecte a imaginé de nouveaux percements adaptés aux différentes pièces et à leur fonction. Ainsi, le châssis d’angle du bureau dirige le regard et dispose d’un linteau bas qui permet de parfaitement cadrer la vue quand on est assis à la table de travail. De son côté, le long bandeau vitré de la cuisine se déroule généreusement derrière le plan de travail et s’élève jusqu’au plafond pour faire entrer un maximum de lumière et créer une belle sensation d’espace. Face à cette grande ouverture offrant une vue époustouflante, les habitants se sentent littéralement projetés vers le paysage.

Réalisation Pygma Architecture

Texte Marie Delooz
Photos Caroline Dethier

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°426.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation