Voir la galerie En images: Une sculpture d’acier pour agrandir la maison

En images: Une sculpture d’acier pour agrandir la maison

Rénovation, Rénovations mitoyennes, Reportages

Comment répondre aux nombreuses contraintes liées à l’acte de transformer et d’agrandir en ville ? En créant une structure métallique préfabriquée générée par le contexte lui-même. Imaginé par Cédric Callewaert, cofondateur de l’atelier d’architecture AUXAU, ce prototype permet d’optimiser l’espace et de gérer tous les détails engendrés par la volumétrie complexe du projet. Visite d’une architecture sculptée dans l’acier.

En quête d’un nouveau logis pour accueillir leur famille, l’architecte Cédric Callewaert de l’atelier AUXAU et son épouse découvrent un bien à vendre dans leur quartier de prédilection, à Etterbeek. Mais lorsqu’ils visitent la maison, celle-ci n’a pas fière allure : elle est vieillotte et étriquée, avec des pièces de vie cloisonnées et rabaissées par de faux plafonds oppressants. De plus, l’habitation n’est pas grande. Elle offre seulement deux niveaux habitables, avec un grenier sous toiture. Mais Cédric décèle rapidement le potentiel des lieux et le couple se lance dans l’aventure.

Se connecter au jardin

Fidèle aux schémas des maisons de maître construites au début du XXe siècle, l’habitation dispose d’un bel étage situé un demi-niveau au-dessus de la rue. Le niveau des caves se trouve de plain-pied avec le jardin.
Objectif premier de la transformation ? Connecter les espaces de séjour avec le jardin. Pour ce faire, l’architecte projette de transformer la travée arrière des caves en pièce de vie, et d’agrandir ce niveau pour pouvoir y installer la cuisine et la salle à manger. « D’autre part, pour permettre la communication entre le rez-de-jardin et le salon aménagé au bel étage, il me paraissait intéressant de créer une extension sur une double hauteur », explique Cédric Callewaert.

La façade arrière doit donc être entièrement démolie sur les deux premiers niveaux avant d’être prolongée par un nouveau volume. Mais sous quelle forme ?

Lire aussi > Une extension lumineuse décalée

Coque métallique, volumétrie complexe

Tel un sculpteur qui taille et coupe dans la masse, le maître d’œuvre se met alors à façonner un bloc minimaliste pour l’adapter au contexte urbain. Il en résulte une forme originale aux angles tronqués qui respecte le voisinage et limite la densification de l’intérieur d’îlot. De plus, cette forme complexe, au volume « cathédrale » et à la façade entièrement vitrée, offre aux espaces de vie une perspective inédite sur le jardin et sur le petit parc classé caché derrière son mur d’enceinte en fond de parcelle.

Mais comment réaliser cette volumétrie atypique ? Plusieurs facteurs ont orienté le choix de l’architecte. Techniquement d’abord, une forme complexe exige l’utilisation d’un matériau souple et malléable. Spatialement ensuite, la faible largeur de façade (moins de 5 mètres) impose une optimisation de l’espace grâce à l’emploi d’un matériau peu encombrant. Le timing serré du chantier et les difficultés d’accès ont fini de convaincre l’architecte d’utiliser l’acier.
La nouvelle coque métallique préfabriquée, inspirée des techniques d’architecture navale en acier, se compose d’une simple feuille d’acier de 5 mm d’épaisseur, rigidifiée par cinq portiques raidisseurs de 20 mm d’épaisseur.
« Le principe de préfabrication a permis un gain de temps important pour la mise en œuvre du projet », explique l’architecte. La coque va jusqu’à intégrer l’escalier ultra fin qui flotte dans l’espace.

Cerise sur le gâteau

Si l’intervention principale se concentre sur les deux niveaux inférieurs, le sommet de la maison n’est pas en reste puisqu’un niveau supplémentaire lui permet de s’aligner sur ses voisines. Sous une couverture en zinc, l’extension en toiture abrite une salle d’eau et la chambre parentale, qui bénéficie d’une vue dégagée sur le parc et la ville.

Réalisation Bureau AUXAU

Texte Marie Delooz
Photos Laurent Brandajs

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation