Voir la galerie En images : Une maison parmi les arbres

En images : Une maison parmi les arbres

Nouvelles maisons 4 façades, Reportages

Que faire lorsque vous souhaitez construire mais que votre parcelle est un bois ? L’inviter à l’intérieur pour en profiter un maximum ! Telle était l’option suggérée par le bureau Teema Architecten pour ce projet. « Ses meilleurs atouts ? Sérénité, luminosité et budget limité. »

Précisons avant toute chose que les propriétaires tenaient absolument à conserver les arbres situés sur leur parcelle. Ceux-ci constituaient donc un élément essentiel du projet, comme l’explique l’architecte Paul Vandenbussche : « Il y avait de grands chênes aux quatre coins de la future maison. Des fondations spéciales ont donc été prévues afin de les préserver. »

Ouvert à l’arrière, austère à l’avant

Les arbres sont également omniprésents à l’arrière de la parcelle, bordée par un bois. Si un tel rideau végétal s’avère être magnifique, il prend aussi beaucoup de lumière. C’est pourquoi les architectes ont imaginé de grandes baies vitrées en façade arrière afin de l’ouvrir au maximum. Des fenêtres à la fois très présentes et caractéristiques du projet, mais aussi « invisibles ». « Nous avons cherché à dissimuler le plus possible les encadrements, explique Paul Vandenbussche. Les étroits profilés en aluminium sont encastrés dans les murs, le sol et le plafond. Vu de l’extérieur, il en résulte une division abstraite des surfaces. »
La façade avant est, elle, très différente. La maison est implantée à l’intersection d’un carrefour en T, ce qui explique le choix d’une façade avant fermée. Il n’y a de fenêtres qu’à l’étage, où se trouvent les chambres des enfants. En les perçant en hauteur, on se coupe de la rue, tout en préservant le contact direct avec l’environnement boisé. « À nouveau, l’abstraction donne une force supplémentaire au projet, explique Paul Vandenbussche. Nous avons misé sur le dépouillement, avec un jeu de lignes très épurées. »

Un « U » en apesanteur

Parmi les arbres, le bâtiment adopte une forme de U : il faut pénétrer jusqu’au creux du U pour atteindre la porte d’entrée. À l’étage, les deux « bras » de ce U semblent être en apesanteur, un effet créé par le carport ouvert et la terrasse couverte. Le carport est bardé de fines lattes de mélèze qui changeront de couleur avec le temps, un fin profilé noir empêchant l’eau de couler directement sur le bois. Le toit de la terrasse est revêtu de la même façon. L’idée étant que, à terme, les piliers porteurs dans lesquels sont encastrés les descentes d’eau de pluie soient eux aussi revêtus de bois, pour unifier visuellement le tout.

Ouverture verticale

L’intérieur est quasi entièrement ouvert. Au rez-de-chaussée, la cuisine et le salon forment un tout. À part les pièces fonctionnelles fermées du rez-de-chaussée, les différents niveaux se fondent l’un dans l’autre : au-dessus du salon, un vide court jusqu’en haut du bâtiment. Cette ouverture verticale crée un sentiment d’espace d’autant plus impressionnant que, au-dessus de ce vide, une fenêtre de toit procure une belle lumière zénithale.
À l’étage, la chambre principale et la salle de bains forment également un tout. Les deux fonctions ne sont séparées que par une simple paroi. « Bien qu’il y ait un lien étroit entre les pièces et que l’ensemble soit fortement imbriqué, chaque pièce possède son caractère propre. Certains espaces se prêtent davantage au cocooning, d’autres à l’ouverture. »

Réalisation Teema architecten

Texte Anja Giegas
Photos Yannick Milpas

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°425.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation