Voir la galerie En images : Une maison en mutation permanente

En images : Une maison en mutation permanente

Rénovation, Rénovations 4 façades, Reportages

Devenue une ruine, cette habitation des années 1920 s'est métamorphosée en une habitation spacieuse, débordante de fraîcheur et de vie, sous l'impulsion active d'un couple d'architectes.

C’est dans un joli village de la périphérie de Namur que Sébastien et Caroline ont déniché cette charmante habitation des années 1920. Simple et flanquée de deux annexes, elle arbore des châssis aux lointains élans Art Nouveau. Après avoir abrité un temps la Poste, le bâtiment est parti à vau-l’eau. Pas ou peu d’entretien et une occupation précaire ; le temps a fait le reste. « À l’intérieur, c’était carrément devenu une ruine humide et insalubre », explique Sébastien Mouffe, architecte tout comme son épouse.

Lire aussi > En images : Les murs d’un vieux fournil mis en scène

Mutation et actualisation

L’enchantement d’une nature sauvageonne côté jardin, couplée à une excellente orientation et une bonne situation de la bâtisse, près de grands pôles urbains, décida les architectes à relever le défi, malgré la rigueur du budget. Pour avoir leur propre logis, ils n’ont donc pas hésité à mettre grandement la main à la pâte, séjournant dans une maison en constante mutation, avec des espaces changeant régulièrement d’affectation.

La rénovation des lieux s’est faite dans une optique d’actualisation permanente. À la fois à l’intérieur, avec la démolition d’un maximum de murs et de cloisons pour dégager l’espace, et au niveau des ouvertures et des contacts avec l’extérieur, avec l’agrandissement des baies, la percée d’une porte-fenêtre et l’aménagement d’une terrasse avec recul des terres.

Au gré de l’inspiration

Paradoxalement, l’architecte n’a pas vraiment établi de plans détaillés pour sa maison. Une fois l’autorisation acquise, le projet s’est quasiment fait sur le terrain. Un élément en a entraîné un autre, et ainsi de suite, au gré de l’inspiration ou par tâtonnement.

Réalisation Subway Architecture

Texte Laure Eggericx
Photos Laurent Brandajs

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation