Voir la galerie En images : Une maison articulée en forme de coude

En images : Une maison articulée en forme de coude

Nouvelles maisons 4 façades, Reportages

Ni cube, ni parallélépipède, cette maison conçue par le bureau stam architecten pour une jeune famille en Campine présente une silhouette pour le moins surprenante. Au-delà de sa forme, elle est aussi très écologique et lumineuse.

Éco-énergétique et écologique

Leur souhait était de bâtir une maison éco-énergétique à partir de matériaux écologiques. En parcourant des foires dédiées au sujet, ils ont découvert la société Arkana, spécialisée dans l’ossature bois. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette construction attire l’attention : le revêtement des façades est un bardage en fines planches de mélèze de trois formats différents. Le mélèze est un conifère européen durable et abordable. Ils ont eux-mêmes teinté les planches en noir : il aura fallu trois couches d’huile pigmentée et de nombreuses heures de travail pour arriver au résultat final.

Dans le séjour, un haut poêle noir attire le regard. « Nous voulions être indépendants sur le plan énergétique, explique Nick. Nous avons donc installé ce poêle à bois “hydro“ avec ballon tampon de 500 litres. Il est raccordé au chauffage par le sol et fournit également l’eau chaude sanitaire. Sur le toit, nous avons aussi des panneaux photovoltaïques. Et nous n’avons pas de raccordement au gaz. »

La forme crée la singularité

Établir le plan a cependant été toute une histoire. « Nous voulions une maison bien isolée, compacte et simple, résume Nick. Et c’est là que les architectes nous ont proposé un plan formant un coude ! Cela nous a un peu déstabilisés… »

Cette décision peut sembler farfelue, mais elle a pourtant une certaine logique. « En l’occurrence, cette maison suit un arc de cercle ensoleillé, expliquent les architectes. De plus, le “coude“ offre la possibilité d’avoir des espaces plus petits et plus intimes, chose impossible avec une simple forme rectangulaire. »
Cette forme apporte en outre au bâtiment un caractère singulier et intrigant. L’espace intérieur est ludique, sans pour autant compliquer la vie des habitants. En termes de fonctions, le coude est bien intégré dans l’espace.

Protection solaire modulable

Les architectes ont suggéré d’adosser à la façade une structure métallique en poutrelles industrielles pour accueillir une protection solaire fixe. Catheline et Nick lui ont préféré des voiles d’ombrage, qu’ils déploient en fonction de l’ensoleillement. En hiver ou dans l’entre-saison, ces voiles sont tout simplement rangées. Les poteaux de cette structure traversent le béton de la terrasse : les trous ainsi aménagés en font une solution idéale pour faire pousser des plantes grimpantes, comme de la vigne. À terme, celles-ci filtreront aussi la lumière du soleil.

Réalisation stam architecten

Texte Anja Giegas
Photos Yannick Milpas

Découvrez le reportage complet dans Je vais construire n° 424.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation