Voir la galerie En images : Une fabrique transformée en loft chaleureux

En images : Une fabrique transformée en loft chaleureux

Rénovation, Rénovations appartements et lofts, Reportages

Sans vraiment le chercher, Veerle et Koenraad (alias KOVE Interior Architects) sont tombés sur le bâtiment pouvant abriter leurs nombreuses passions : architecture (d’intérieur), art, design… Une ancienne fabrique de bas nylon de 1 200 mètres carrés, où ils vivent et travaillent désormais, après lui avoir rendu son caractère d’origine, teinté de notes contemporaines.

La sensation d’espace est incroyable, l’abondante lumière naturelle dope le moral et le regard ne sait où se poser : sur les œuvres d’art, la cuisine, le salon, les pièces design… Visiter cette ancienne fabrique de bas nylon est une expérience en soi. Après mure réflexion, Koenraad et Veerle ont décidé de l’acquérir et de scinder le bâtiment en deux parties : l’une consacrée à l’habitat privé, l’autre à l’activité professionnelle. » La partie professionnelle, logiquement baptisée « Nylonfabrik », comporte un bureau, un espace de travail partagé, une salle de réunion, une surface d’exposition/showroom qu’il est également possible de louer (en partie). Koenraad, Veerle et leurs deux enfants habitent dans l’autre partie.

Aluminium teinté

« Dans les projets de notre bureau KOVE, nous essayons toujours de ramener un bâtiment à son état d’origine. Cela signifie souvent que nous supprimons certains ajouts ou interventions réalisées au fil du temps et qui ne s’avèrent pas bénéfiques. Nous revenons au caractère originel du bien. Ici, deux extensions ont été démolies pour cette raison. L’espace ainsi libéré nous a permis de créer un parking pour notre société, mais aussi un jardin privé », explique Veerle.

Cette façon de penser et de travailler s’exprime clairement dans le traitement des façades. Celles-ci étaient encore joliment intactes au niveau de l’étage, qui a donc été isolé par l’intérieur, tandis que le rez-de-chaussée, dont les murs d’origine avaient été démolis, a été isolé par l’extérieur. Le résultat ? Des façades avant et arrière parées de briques rouges en haut et d’aluminium laqué en bas.

Lire aussi > Un concentré d’espace et de lumière

Orientation nord

Aujourd’hui, le bâtiment compte au total pas moins de quarante fenêtres, avec châssis en aluminium « steel look » imitant l’acier d’origine et triple vitrage. Celles qui remplacent les anciennes fenêtres ont été réalisées à l’identique, tandis que de grandes et sobres baies vitrées ont été placées dans les nouveaux murs.

« Comme nous accordons une très grande importance à la lumière du jour, nous avons soigneusement étudié la façon dont elle pouvait pénétrer dans le bâtiment et s’y déplacer, afin d’adapter les plans de notre habitation en conséquence. Ainsi, nous prenons notre petit-déjeuner dans le soleil du matin, bénéficions d’une belle lumière naturelle dans les bureaux en journée, et profitons du soleil couchant à table le soir. Et tout cela malgré que le bâtiment soit orienté plein nord ! », précise Veerle. C’est également pour cette raison qu’au premier étage, un patio a été aménagé sur le côté sud, afin d’apporter encore plus de lumière du jour.

Cohabitation

Transformer un bâtiment industriel en loft chaleureux et agréable à vivre exige de bien réfléchir aux besoins de la famille. Veerle souligne que le fait d’habiter dans un loft induit un certain mode de vie. L’espace étant très ouvert, il est vraiment question de vivre ensemble, de cohabiter. « Pour les enfants, nous avons créé un bloc au premier étage. Ils y ont chacun une petite chambre meublée d’un lit et d’une table de chevet, rien de plus. Leurs bureaux, placards à vêtements et salle de bains se trouvent en périphérie de ce bloc, afin de favoriser les contacts. » La chambre de Veerle et de Koenraad se trouve également au premier étage, mais de l’autre côté, et leur salle de bains est également intégrée le long d’un passage habillé d’un élément de rangement courant d’un mur à l’autre.

Le rez-de-chaussée est entièrement ouvert. Seules une étagère et une différence de niveau délimitent visuellement les espaces. Le salon TV est surélevé de 50 centimètres par rapport à la zone de vie principale, ce qui lui donne des airs de cocon douillet. Une sensation encore renforcée par la couleur sombre des murs.

Réalisation KOVE Interior Architects

Texte Katrien Depoorter
Photos Yannick Milpas

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°434.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation