Voir la galerie En images : Un banal entrepôt réaffecté en loft lumineux

En images : Un banal entrepôt réaffecté en loft lumineux

Rénovation, Rénovations appartements et lofts, Reportages

Compact – mais spacieux – et authentique : voilà comment qualifier le résultat de cette transformation en périphérie gantoise. D’un banal entrepôt, le bureau d’architecture Atelier Janda Vanderghote a fait une habitation ouverte et agréable à vivre.

Longtemps laissé à l’abandon, le patrimoine industriel suscite depuis quelques années un intérêt croissant. Une ancienne usine ou un vieil entrepôt est aujourd’hui réaffecté et revalorisé. Comme c’est le cas pour le projet de Riet et Nicolas. Indra Janda et son associé Menno Vanderghote venaient de lancer leur atelier d’architecture. C’est donc ensemble qu’ils se sont mis au travail.

Les cicatrices du passé

« La parcelle faisait partie d’un site en plein développement dont le plan d’aménagement prévoyait des maisons unifamiliales, explique Indra. À cet endroit ne subsistait qu’une structure en béton. » Une structure qui a servi de base pour l’élaboration du projet de transformation de ce vieil entrepôt. « Il suffisait de voir comment la remplir. Avec les maîtres d’ouvrage, nous voulions intégrer autant que possible les éléments constructifs existants dans la nouvelle construction. Les cicatrices du passé pouvaient être clairement visibles. »

Le résultat est plutôt réussi. Les piliers en béton d’origine ont été renforcés par des colonnes en acier formant une trame qui structure de façon harmonieuse l’habitation. L’accès d’origine au complexe a été démoli, ainsi que les hangars attenants, pour faire place à une grande façade vitrée de près de 13 mètres sur 6. Cette nouvelle façade se trouve quelque peu en retrait de l’accès. Riet et Nicolas ont renoncé à un peu d’espace intérieur pour aménager un espace extérieur privatif à l’avant, en relation avec une cour commune.

Ouverture maximale

Un entrepôt est un batîment qui a du potentiel niveau aménagement : l’espace était ouvert, et il l’est resté. La salle à manger et le salon sont aménagés à l’avant. Derrière eux se trouve un grand volume central, composé d’un bloc de placards en multiplex de pin polonais au beau veinage flammé. Ce bloc regroupe toutes les techniques.
Côté cuisine, un local abrite la chaudière à haut rendement et le système de ventilation, tandis que de l’autre côté se trouvent un W.-C. et une salle de bains avec baignoire et douche de plain-pied. Cette dernière est généreusement éclairée par une verrière, placée dans le toit, six mètres plus haut. Cette verrière apporte également une belle lumière centrale au premier étage.
Le premier étage s’étend sur la moitié de la surface du rez-de-chaussée et est entièrement dédié au sommeil. On y trouve un autre W.-C. et trois chambres : deux pour les enfants et une pour les parents, chacune pourvue d’un sas et toutes joliment alignées le long d’une coursive.

Sur 170 mètres carrés, Riet et Nicolas disposent ainsi d’une habitation paisible, pleine de caractère, à la fois compacte et spacieuse, qui répond à tous leurs besoins tout en respectant le patrimoine industriel existant. « Je tiens à souligner que, depuis le début, l’urbanisme nous a soutenus dans notre projet, ajoute Indra Janda. Cela nous a considérablement facilité les choses. »

Réalisation Atelier jandavanderghote

Texte Jos Segaert
Photos Sarah Van Hove (sauf mention contraire)

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°436.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation