Voir la galerie En images : Remodeler les espaces pour créer du lien

En images : Remodeler les espaces pour créer du lien

Rénovation, Rénovations appartements et lofts, Rénovations mitoyennes, Reportages

Pour transformer cet ancien immeuble de rapport en unifamiliale, les architectes du collectif MétamorphOse ont entièrement réorganisé les lieux en agençant les espaces suivant deux travées parallèles et un axe de circulation vertical. Visite d’un projet qui privilégie la fluidité et la flexibilité.

Conçu à l’origine comme un immeuble à appartements, l’édifice proposait trois logements superposés. Si Aurélie et Grégory ont été séduits par les espaces généreux et le jardin verdoyant, c’est davantage la possibilité d’installer un cabinet indépendant pour profession libérale au rez-de-chaussée qui les intéressait. « Mais sa division stricte en galettes superposées, sans interactions entre les étages, ne convenait pas pour une utilisation unifamiliale », précise l’architecte Céline Hautfenne, du collectif metamorphOse. Un remodelage complet des espaces s’avérait donc indispensable pour créer du lien entre les étages.

Restructuration

Effacer le fractionnement entre les niveaux, unifier le volume, créer des liens entre les espaces, voilà en somme la tâche qui incombait aux architectes. Comment ont-ils relevé le défi ? En réaménageant le plan sur base de deux tranches qui favorisent la communication et créent un lien entre les différents espaces. « Nous avons travaillé le projet suivant deux travées, explique Céline Hautfenne. Celle de gauche est destinée aux fonctions ouvertes et à la circulation verticale qui favorise la liaison entre les étages, tandis que celle de droite est occupée par les espaces plus introvertis, pouvant être isolés selon les besoins ou les moments. » Ces espaces cloisonnés assurent notamment l’intimité nécessaire aux chambres et salles de bains.

Chaque niveau est par ailleurs affecté à une fonction propre:

  • La partie professionnelle est installée dans l’ancien garage au rez-de-chaussée.
  • Le rez-de-jardin accueille les fonctions de vie dans un espace fluide qui offre une intéressante flexibilité.
  • Au centre de l’espace, le bloc technique délimite les zones sans les enclaver : la cuisine et la salle à manger sont ouvertes sur le jardin, et le salon est installé côté rue.
  • Le premier étage est dédié aux enfants, le second aux parents.

Lire aussi > En image: Un jeu d’ouvertures et de perspectives

Espace de connexion

Destinée à la circulation et aux communications tant verticales qu’horizontales, la travée de gauche est totalement ouverte et propose un espace traversant de l’avant vers l’arrière. En fonction de l’heure, les rayons du soleil entrent par l’une ou l’autre façade, mais illuminent toujours cette tranche latérale. Les portes coulissantes de la buanderie, au premier étage, sont le plus souvent dissimulées dans la contre-cloison afin de ne pas bloquer la vue cadrée sur l’extérieur.
Pour renforcer le lien entre les étages, la travée de circulation est travaillée de part et d’autre de l’escalier sous forme de balcons intérieurs. Ces zones sont occupées par des espaces plus libres, tels qu’un coin musique à côté du séjour, un espace de jeu à l’étage des enfants ou un bureau pour les parents.

À l’image des appartements superposés d’origine, la façade arrière était soulignée par des balcons horizontaux qui la fractionnaient en trois. « Nous avons souhaité briser ce caractère linéaire et retravailler les balcons de façon plastique pour créer une façade sculpturale qui s’adapte au nouvel aménagement intérieur », précise l’architecte. Le soir venu, la façade blanche, entièrement isolée, est mise en valeur par des spots intégrés dans les faces inférieures des balcons et du débord du toit plat.

Réalisation collectif metamorphOse

Texte Marie Delooz
Photos Laurent Brandajs

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°437.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation