Voir la galerie En images : Grande extension ouverte sur le jardin

En images : Grande extension ouverte sur le jardin

Rénovation, Rénovations mitoyennes, Reportages

Ce projet de rénovation d'une maison typiquement bruxelloise constitue un bel exemple de revalorisation du bâti existant de la capitale. Tout comme il démontre la capacité du bureau Spotless Architecture à déployer son savoir-faire en la matière.

Située dans la commune d’Ixelles, cette maison bel étage mitoyenne date des années 1920-1930. La toiture, les sanitaires, quasiment tous les revêtements de sol et autres parachèvements ont été refaits. Cette nécessaire rénovation en profondeur s’est faite en réponse au programme « classique » souhaité par les propriétaires, à savoir une grande cuisine à vivre, un espace privatif pour les parents avec dressing et salle de bains, deux chambres d’enfant avec salle de bains, une chambre d’amis avec salle de douche, ainsi qu’un bureau. Sans oublier bien sûr le souhait d’apporter à l’ensemble un maximum de lumière naturelle. Pour cela, quoi de mieux qu’une nouvelle extension ?

Nouveau volume

Lors de l’acquisition, cette maison typiquement bruxelloise présentait trois pièces en enfilade et un agglomérat de petites annexes à l’arrière, dont l’une permettait d’accéder au jardin par un vieil escalier. « Face à ce méli-mélo de volumes datant d’époques différentes, nous avons logiquement proposé aux maîtres d’ouvrage d’abattre cet ensemble sombre et sans cohérence pour créer une grande extension s’ouvrant sur le jardin. Structurellement, il était évidemment plus facile de faire place nette et de construire un volume neuf qui, du coup, a pu être idéalement isolé. » Cette solution offrait aussi la possibilité d’agrandir la surface habitable du niveau de vie.

Optimiser l’espace

Comme c’est souvent le cas dans ce type de maison, le couloir prolongeant le hall d’entrée et longeant l’escalier menait directement à la cuisine ainsi qu’à l’escalier descendant vers la cave. Pour réaménager cet espace perdu et optimiser son volume, une sorte de sas fonctionnel a été créé entre le pied de la cage d’escalier et la nouvelle cuisine, sur toute la hauteur disponible. Côté couloir, ce sas est occupé par des placards qui font notamment office de vestiaire ; à l’autre extrémité, séparées de la cuisine par une porte coulissante, des toilettes ont été installées le long de l’accès à la cave, le rez-de-chaussée n’en comportant pas à l’origine. Les toilettes les plus proches étaient en effet situées au niveau de l’entresol, à côté d’une petite salle de bains ; deux pièces qui ont également fait l’objet d’une démolition.

Jusqu’au bout

La réussite de ce projet de rénovation ne tient pas seulement au bénéfice fondamental qu’apporte le nouveau volume de construction et son flot de lumière naturelle. La volonté de pousser au maximum l’aménagement intérieur et extérieur de la maison dans le but d’obtenir un projet cohérent et le plus abouti possible y participe aussi grandement.

Réalisation Spotless

Texte Stephan Debusschere
Images Laurent Brandajs

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation