Voir la galerie En image: Métamorphose côté jardin

En image: Métamorphose côté jardin

Rénovation, Rénovations mitoyennes, Reportages

Cette maison des années 1960 a été entièrement transfigurée… ou presque. Car la façade avant, inchangée, ne laisse en rien présager l’explosion spatiale et lumineuse qui s’est produite à l’arrière du bâtiment. Une extension vitrée sur deux niveaux s’ouvre désormais côté jardin pour donner un nouveau souffle à cette mitoyenne démodée.

Même si sa structure en béton est stable et saine, l’habitation que Marie et Julien ont acquise offre un look vieillot qui ne leur plaît guère. La mission confiée à l’atelier d’architecture AUXAU ? Rénover la bâtisse de fond en comble pour la mettre au goût du jour et y greffer quelques mètres carrés supplémentaires. Grâce à l’extension des premiers niveaux et à l’aménagement du grenier sous toiture, la maison offre aujourd’hui une surface confortable pour le couple et ses deux enfants.

Connexion au jardin

Bien que situé au même niveau, le rez-de-chaussée n’était pas en relation avec le jardin. Outre le hall d’entrée, il était occupé par des caves et un long garage présentant de minuscules ouvertures vers l’extérieur. Les pièces de vie étaient installées au bel étage, un niveau au-dessus de l’espace vert. À l’arrière, la cuisine et la salle à manger s’ouvraient sur une petite terrasse dotée d’un escalier pentu menant au jardinet. Objectif premier de la transformation ? Connecter les espaces de vie avec le jardin. « Nous avons profité de l’existence de murs mitoyens plus profonds de part et d’autre de la maison pour prolonger l’espace existant sur deux niveaux », explique l’architecte Cédric Callewaert. En réduisant la profondeur des caves et du garage, un espace suffisant s’est dessiné pour implanter la cuisine et la salle à manger au même niveau que le jardin. Grâce à sa double hauteur, l’extension donne également du volume au séjour installé au bel étage. Longeant la nouvelle façade entièrement vitrée, le vide créé entre les deux niveaux permet au séjour de dialoguer avec le rez tout en offrant une généreuse sensation d’espace. Cerise sur le gâteau, une mezzanine suspendue dans le vide accueille un petit coin lecture qui surplombe la salle à manger.

Lire aussi > En images : une large verrière fait entrer la lumière

Optimisation des espaces

Combinés à du mobilier intégré, les nouveaux escaliers dévoilent plusieurs facettes. Car l’idée de rentabiliser l’espace revient comme un leitmotiv à chaque étage. Concrétisé par un travail précis de menuiserie, ce concept permet également d’intégrer subtilement le mobilier à l’architecture. Depuis l’entrée, un long mur de placards se déroule au rez-de-chaussée jusqu’en dessous de l’escalier. Les armoires sont placées en léger retrait par rapport à la volée de marches pour dégager un passage confortable. Habillé d’un garde-corps en MDF laqué, l’escalier en chêne massif est déposé sur l’ensemble de rangements. Au premier étage, l’escalier vers les chambres s’intègre dans une « boîte » qui rassemble plusieurs fonctions. « Pour optimiser l’espace, nous avons imaginé un “bloc escalier“ qui intègre un foyer d’angle, un coin TV, un meuble bar, une bibliothèque et un rangement pour les jeux d’enfants », précise l’architecte. Une porte coulissante permet de fermer le passage vers les étages pour isoler les chambres des pièces de vie. Lorsqu’elle coulisse, cette porte en découvre une autre, donnant accès à un espace de rangement que les enfants transforment allègrement en super cachette ! À l’opposé, le salon agrémenté de la cassette d’angle fait également office de coin télé lorsque le panneau affleurant au foyer coulisse pour révéler l’écran. Le centre de la pièce accueille une zone de détente face aux flammes et au meuble bar dissimulé derrière un panneau blanc. Parfaitement alignée au bloc-escalier, la paroi de bois opposée participe subtilement à la définition de l’espace. 

Réalisation AUXAU – atelier d’architecture

Texte Marie Delooz
Photos Laurent Brandajs

Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire n°429.

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation