Des normes énergétiques strictes forcent les propriétaires à vendre leurs biens

Des normes énergétiques strictes forcent les propriétaires à vendre leurs biens

Actualité

Les agents immobiliers constatent une rapide augmentation du nombre de propriétaires désireux de vendre leur bien. La raison ? De nouvelles règles immobilières trop strictes en Flandre.

Avec sa nouvelle législation immobilière, le gouvernement flamand s’engage à ramener progressivement le niveau de consommation d’énergie (ou niveau E) des logements à E30 et encourage les propriétaires à rénover de manière économe en énergie. Mais ce nouveau règlement ne plaît pas à tout le monde, en particulier aux propriétaires de biens locatifs.

Le Programme de rénovation énergétique stipule en effet qu’à partir de janvier 2020, tous les logements locatifs devront être équipés d’un double vitrage, ainsi que d’un toit isolant et de détecteurs de fumée. En outre, la nouvelle législation immobilière vise aussi à interdire toutes les chaudières obsolètes dans les foyers flamands. Si le bâtiment ne répond pas à toutes ces normes énergétiques strictes d’ici la fin de l’année, il ne pourra plus être loué (il sera en quelques sortes déclaré « inaliénable »).

Rénover coûte trop cher

De nombreux travaux sont donc à prévoir pour l’ancien patrimoine flamand. Et pour les logements les plus vétustes, la facture peut parfois piquer. Les experts estiment que les coûts de rénovation des vieux bâtiments s’élèveront facilement à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Au grand dam des propriétaires, qui préfèrent vendre leur maison ou leur appartement plutôt que de le rénover.

D’autant que ces rénovations ne présentent aucun avantage pour les propriétaires : non seulement, la valeur marchande du bâtiment ne va pas augmenter proportionnellement au coût des rénovations, mais les revenus locatifs n’augmenteront pas non plus. La seule solution pour rentabiliser les frais de rénovation serait de « conserver le logement pendant 20 à 30 ans », estime Cedric Vanhencxthoven, directeur de l’agence immobilière Heylen Vastgoed.

Des logements plus abordables

Si un propriétaire vend maintenant son bien immobilier à la valeur marchande – sans frais de rénovation – il peut réinvestir dans une autre propriété répondant déjà entièrement ou en partie aux nouvelles normes énergétiques. Un avantage pour lui, mais pas seulement…

Cette augmentation de logements vétustes mis sur le marché est une bonne nouvelle pour les jeunes ménages qui souhaitent investir, mais qui ont peu de moyens. Bon nombre de ces logements arriveront sur le marché à un prix abordable. De quoi améliorer l’accessibilité financière des biens immobiliers.

Texte Mailys Chavagne
Photo d’ouverture Heylen Vastgoed

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation