Des constructions à ossature en bois à l’épreuve du feu

Protection feu et effraction

L'incombustibilité : tel est sans doute le plus grand atout des constructions à ossature en bois.

Les compagnies d’assurances ne factureront plus les primes à incendie des structures à ossature en bois. Kerckhof : ‘Soumis aux flammes, le bois carbonise. Mais ce bois carbonisé résiste au feu et peut servir d’isolant. Les structures d’acier résistent moins bien aux incendies. L’acier ne se fragilise pas au contact des flammes, mais fond. Soumis à de trop fortes températures , il perd de sa force de traction. Lors d’un incendie, les structures d’acier risquent donc de s’effondrer comme de véritables châteaux de cartes.’

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation