Démolir un bâtiment: l’exemple à ne pas suivre

Actualité

Pour abattre un bâtiment, il ne suffit pas d'envoyer une boule de démolition dans la façade. Aujourd'hui, il faut tenir compte de nombreux facteurs.

En Flandre, pour toute démolition d’un bâtiment de plus de 100m², il faut un permis de construire. Si vous souhaitez démolir un immeuble de plus de 1000m³ qui remplit une fonction autre qu’une fonction d’habitation, il faut faire établir un inventaire de démolition par un architecte ou un expert.

L’inventaire de démolition est une liste des déchets qui se libéreront lors de la démolition du bâtiment. En obligeant les démolisseurs à établir un tel inventaire, l’état veut encourager la démolition sélective.

La démolition sélective permet d’abattre un bâtiment de façon écologique tout en économisant vu que les différents déchets sont collectés séparément. Ainsi, vous pouvez essayer de réutiliser les déchets pour la (re)construction d’un nouveau bâtiment ou le faire recycler de façon à diminuer l’utilisation de déchets dangereux. La collecte séparée de déchets dangereux tels que les matériaux contenant de l’amiante est d’ailleurs obligatoire.

Lors d’une démolition sélective, le démolisseur supprime les fenêtres, les portes, les boiseries, la toiture, les conduits, l’éclairage et les installations d’eau de gaz et d’électricité, les structures non inertes (tels que les murs intérieurs en plâtre et en carton) avant de démolir la carcasse.

Grâce aux machines hydrauliques aux bras longs, les bâtiments peuvent être démantelés de plus en plus efficacement. Pourtant, la démolition d’un bâtiment peut très tourner. La vidéo ci-dessous montre l’exemple à ne PAS suivre :

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation