De quoi avez-vous besoin pour poser un sol à cliquer ?

De quoi avez-vous besoin pour poser un sol à cliquer ?

Intérieur, Revêtements de sol et plinthes

La pose d'un sol à cliquer est à la portée de tout bon bricoleur. Un système d'encliquetage permet d'emboîter facilement les lames ou les dalles, sans devoir les coller. On parle alors de pose flottante. Cela dit, mieux vaut bien s'équiper avant de se mettre au travail.

Marteau, cale de frappe, mètre ruban, crayon… sont les éléments indispensables pour procéder à la pose d’un sol à encliqueter. Une fausse équerre permet de mesurer parfaitement les angles de la pièce pour réaliser les découpes adéquates. Ensuite, selon le matériau, des outils spécifiques sont nécessaires.

Une scie adaptée

Pour du stratifié ou du semi-massif, l’idéal est d’utiliser une bonne scie circulaire pour réaliser les découpes. Une scie sauteuse fait aussi l’affaire. Et si vous ne désirez pas investir dans du matériel coûteux, une scie égoïne peut convenir. Dans ce cas, il faut acheter une lame spécialement conçue pour découper du stratifié (la denture est inversée, ce qui évite d’abîmer la couche de finition du revêtement). Du papier de verre est nécessaire pour le bois afin de poncer les bords sciés.

Pour le vinyle, le linoléum et le liège, un cutter suffit. On coupe la couche supérieure et on casse ensuite la lame d’un coup sec.

Des cales d’espacement

Les cales d’espacement sont importantes afin de permettre au sol de se dilater sans provoquer de gonflements sur le sol. Il faut ainsi prévoir un espace de 8 mm entre les murs ou autres obstacles fixes et les lames périphériques pour du vinyle, du stratifié ou du bois semi-massif, 10 mm pour du liège et du linoléum, 12,5 mm pour du bambou. Et mieux vaut scier les rainures et languettes pour qu’elles ne soient pas présentes dans cet espacement.

Une sous-couche indispensable

La pose flottante demande la présence d’une sous-couche et, parfois, d’un film pare-vapeur (pour éviter les remontées d’humidité du sous-sol ou en cas de chauffage par le sol). La sous-couche joue un rôle d’isolant thermique et/ou acoustique, afin notamment d’éviter que le sol sonne creux lorsqu’on marche dessus. Pour éviter ce problème de flottement, il faut impérativement une surface plane. Dans certains cas, la sous-couche peut servir à aplanir le support si celui-ci comporte de légères irrégularités. Le choix du type de sous-couche dépend aussi du revêtement supérieur. 

Texte Natacha Dumont

Photo © Quick-Step

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation