Critères pour choisir la bonne peinture

Critères pour choisir la bonne peinture

Gros œuvre, Intérieur, Matériaux, Revêtements de murs

Le choix d’une bonne peinture pour son intérieur ne dépend pas uniquement de sa couleur. Il faut non seulement penser au support de destination, mais aussi aux diverses caractéristiques de la peinture. Tour d’horizon de ces critères.

Lorsqu’on veut réaliser des travaux de peinture, 3 critères importants sont à prendre en compte :

  • Le support à peindre
  • Les types de peinture
  • L’aspect esthétique de la peinture

Le support

Avant de se lancer dans la sélection de la couleur, ou du rendu esthétique, il faut avant tout penser au support que l’on va peindre. En effet, tous les supports ne se peignent pas avec la même peinture ou de la même façon. Il faut donc bien faire la distinction entre des travaux de peinture des murs, du plafond ou encore du sol.

  • Pour le mur seul : utilisez une peinture murale ou multi-supports
  • Pour le mur combiné à d’autres éléments (plinthes, portes, fenêtres…) : choisissez-en plutôt une multi-supports. Elle permet d’obtenir une couleur plus homogène entre les différents supports.
  • Pour le sol, on va plutôt en utiliser une spécifiquement prévue à cet usage.

Le matériau de construction du support va également influencer le choix de la composition chimique et de la famille de peinture. Béton, PVC, métal ou bois…, certains matériaux demandent des peintures spécifiques.

  • Bois : les surfaces en bois doivent avant tout être poncées, nettoyées et recouvertes d’une sous-couche spéciale bois. Une fois la surface prête, vous pouvez utiliser plusieurs types de peinture pour le bois, tels que la « bois acrylique », la « bois glycérophtalique », ou la « bois alkyde ». La peinture la plus courante est l’acrylique, car elle sèche rapidement et n’a pas d’odeur. Elle donne un aspect légèrement plastifié au bois. Pour le bois intérieur, vous pouvez également utiliser des peintures plus spécifiques, telles que de la « spéciale escalier et parquet » ou des « vernis meubles et boiseries ».
  • Métal : avant de peindre du métal, il faut souvent appliquer une sous-couche, de préférence antirouille, selon la peinture et le type de métal à peindre. La peinture utilisée pour le métal est généralement épaisse. En effet, comme le métal est une surface qui accroche peu, il faut des peintures très adhésives et résistantes.
  • PVC :  tout comme pour le bois, il est nécessaire de nettoyer les surfaces en PVC, de les poncer légèrement et d’y appliquer une sous-couche spéciale « Plastique et PVC » avant de passer à la peinture. Vous pouvez alors utiliser une peinture acrylique ou glycéro.
  • Béton : dans le cas du béton, la peinture choisie devra avoir un bon pouvoir couvrant et une bonne fluidité, afin de combler les interstices de cette surface poreuse. Si vous souhaitez directement appliquer la peinture, sans sous-couche, préférez l’utilisation d’une peinture spéciale « béton ». Les peintures pour béton sont souvent des peintures acryliques épaisses. Si vous souhaitez appliquer une sous-couche, choisissez une sous-couche spéciale béton. Vous pourrez ensuite utiliser tous les types de peintures compatibles avec votre sous-couche.

Sans compter qu’il faut trouver la peinture adaptée à chaque pièce de la maison : dans une salle de bains, par exemple, il faudra en utiliser une qui résiste à l’humidité et aux projections d’eau. Dans la cuisine, dont les murs sont régulièrement soumis aux projections de graisses, on préférera une peinture lavable et/ou lessivable. Dans la chambre des enfants, on évitera les peintures toxiques (principalement les peintures « phase solvant », qui contiennent pour la plupart des composés organiques volatils).

Les différents types

Il existe trois grandes sortes :

  • les peintures à l’eau : C’est une peinture « phase aqueuse », dont le solvant est l’eau et dont le liant varie. Elle offre l’avantage d’être peu odorante, résistante et lessivable.
  • les peintures à l’huile : C’est une peinture « phase solvant », dont le solvant est de type organique et dont le liant varie. Elle est connue pour sa résistance et sa durabilité dans le temps. Mais attention, car ces peintures sont souvent toxiques.
  • les peintures naturelles : C’est une peinture composée d’ingrédients renouvelables, et respectueuse tant de la santé que de l’environnement. Une alternative idéale aux autres peintures.

Pour connaître les caractéristiques de chaque peinture, consultez notre guide ici.

L’aspect esthétique

Outre la diversité des tons, il est également possible de choisir une finition de peinture. Il existe en effet trois aspects esthétiques disponibles : les mates, les satinées, et les brillantes.

  • Aspect mat : La peinture mate est connue pour être sobre et chaleureuse et sa texture permet de masquer les défauts des murs. Puisqu’elle ne réfléchit pas la lumière, elle offre un rendu uniforme de la peinture sur l’ensemble de la surface. Cependant, elle est souvent rugueuse. Par conséquent, elle accroche la poussière. Malheureusement, cette peinture est caractérisée pour son côté non lessivable, et à peine lavable. Vous pouvez donc la nettoyer en surface avec une éponge ou un chiffon légèrement imbibé d’eau, mais sans frotter, au risque de la délaver. Cette peinture est idéale pour les plafonds, ou les pièces les moins exposées aux projections d’eau ou de saletés, comme les chambres d’adultes.
  • Aspect satiné : La peinture satinée peut s’utiliser dans toutes les pièces de la maison. Brillante, mais pas trop, elle offre un bon compromis entre l’aspect mat et l’aspect brillant. Elle est très populaire grâce à son pouvoir couvrant élevé, et la facilité de son entretien. Et pour cause : elle ne craint pas le savon ! Enfin, cette peinture réfléchit légèrement la lumière, de quoi donner un peu d’éclat à votre pièce.
  • Aspect brillant : Plus difficile à appliquer – elle nécessite des murs impeccables et sans la moindre aspérité – la peinture brillante est néanmoins parfaite pour agrandir visuellement une pièce grâce à son effet miroir. Faites attention néanmoins à ne pas en abuser, au risque de transformer votre pièce en Galerie des Glaces. Très résistante et lessivable, elle conviendra parfaitement aux pièces humides – telles que la salle de bains, les toilettes, la cuisine…

Texte Mailys Chavagne
Photo Thinkstock

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation