Construire, acheter ou louer?

Construire, acheter ou louer?

Droit et finances

Vous êtes à la recherche d'un nouveau logement ? Dans ce cas, vous avez en principe le choix entre plusieurs options. Soit vous construisez une nouvelle habitation, soit vous achetez une habitation existante, soit encore vous en louez une. Quelle est la meilleure formule ? Je vais Construire & Rénover défriche le terrain !

Sachez tout d’abord que, dans la pratique, vous n’avez pas toujours le choix entre construction, achat et location. Les terrains à bâtir sont de plus en plus rares, ce qui élimine souvent d’emblée l’option de la nouvelle construction. En outre, la construction ou l’achat d’une maison sont des opérations coûteuses, obligeant parfois les jeunes ménages à s’orienter par la force des choses vers le marché de la location.

Finalement, il y a les arguments purement personnels et émotionnels qui excluent souvent l’une ou l’autre option. Nous allons essayer de vous mettre sur la bonne voie en vous fournissant, dans cet article, une comparaison détaillée des avantages et inconvénients de chaque formule. À vous ensuite de faire le choix final !

Option 1: vous construisez une nouvelle maison

Vous envisagez une nouvelle construction ? Parfait ! Dans ce cas, vous vous trouvez probablement dans une situation privilégiée : il existe encore des terrains à bâtir en vente à un prix abordable dans votre région favorite. Parcourons ensemble les avantages et les inconvénients de cette option.

avantages

Sur-mesure. La nouvelle construction a un premier avantage d’importance : vous choisissez vous-même l’aspect de votre futur environnement de vie. Bref, il s’agit d’un projet entièrement personnalisé que vous construisez ou faites construire sur mesure avec votre architecte. Ainsi, votre future habitation répondra largement à vos exigences, vos attentes, vos habitudes de vie, votre situation familiale…

Mettre la main à la pâte. Vous êtes habile et disposez de suffisamment de temps libre ? Dans ce cas, n’hésitez pas à mettre la main à la pâte. Cela vous permettra de réduire considérablement le prix de votre nouvelle construction. Vous pouvez aussi reprendre une partie de la coordination du chantier. Vous réaliserez alors de belles économies en frais d’architecte ou d’entrepreneur. Vous pourrez épargner ou placer cet argent, ou encore l’utiliser pour l’aménagement de votre nouvelle habitation, par exemple.

Moins de frais. En optant pour une nouvelle construction, vous êtes à l’abri, dans un premier temps, de lourds frais d’entretien ou de réparation. Le cas échéant – suite à une erreur de l’architecte ou de l’entrepreneur -, vous pouvez systématiquement compter sur un dédommagement.

Un bon investissement. Quoi qu’il en soit, l’immobilier est un bon investissement, surtout à long terme. La valeur d’une maison augmente plus vite que l’inflation (c.-à-d. la hausse générale des prix). En outre, votre nouvelle construction pourra éventuellement générer des revenus locatifs.

inconvénients

Des frais substantiels. Le terrain à bâtir et la construction àériger sont coûteux. L’investissement est donc conséquent. En outre, le montant initialement budgétisé s’avère dans la pratique souvent insuffisant. Tenez donc compte de dépenses imprévues : assurez-vous que votre prêt puisse couvrir ces frais supplémentaires ou prévoyez une réserve.

Abstrait. En tant que néophyte, il n’est pas toujours simple de pouvoir lire les plans abstraits de votre architecte et de pouvoir estimer à l’avance les espaces. Le résultat final peut donc décevoir. La maquette n’est pas un luxe superflu.

Fastidieux. Faire construire une maison est une entreprise qui demande beaucoup de temps. Il faut tenir compte de la construction, des plans, de la recherche d’un architecte et d’entrepreneurs… Il y a de nombreux intervenants. Vous

devez par ailleurs rechercher plusieurs possibilités de financement. Il faut toujours comparer les conditions de plusieurs banques. Un conseiller en crédit (Finshop ou Immotheker par exemple) peut certainement vous aider dans cette démarche.

Date limite. Malheureusement, vous ne savez jamais exactement quand vous pourrez habiter la nouvelle construction. Il arrive fréquemment que la date de livraison soit plusieurs fois repoussée. Si vous louez un logement en attendant que la maison soit terminée, vous devrez peut-être y rester plus longtemps que prévu. Cela signifie qu’outre le remboursement de votre prêt, vous devrez aussi continuer à payer un loyer. Tenez compte de cet éventuel revers financier.

Finition et aménagement. Les frais imprévus qui interviennent en cours de construction nécessitent parfois de retarder la finition et l’aménagement de la maison, ce qui a naturellement des répercussions sur le confort du logement.

Moins flexible. Une nouvelle construction s’avère par ailleurs moins flexible qu’une formule de location. En effet, si vous construisez, vous vous « fixez » d’une certaine manière. Nous voulons dire par là qu’une maison en location se choisit en fonction de la situation familiale, professionnelle ou financière : il sera ainsi plus simple de déménager vers une maison plus petite lorsque les enfants quitteront la maison ou de vous rapprocher de votre nouveau lieu de travail si vous changez d’emploi.

Option 2: vous achetez

L’habitation de vos rêves existe et vous l’avez trouvée. En plus, elle rentre dans votre budget. Voici les avantages et les inconvénients de cette formule.

avantages

Concret. Lors de l’achat, vous acquérez ce que vous voyez : vous savez de quoi a l’air la maison, ce qui n’est pas toujours le cas d’une nouvelle construction.

Moins de surprises. Le prix de revient de la maison est fixe : il n’y a donc pas de frais imprévus. À l’inverse d’une nouvelle construction, vous ne devez pas vous soucier de la finition initiale. Tenez toutefois compte d’éventuels frais de rénovation qui peuvent considérablement gâcher le plaisir. Demandez donc l’avis préalable d’un architecte ou d’un entrepreneur qui pourra vous conseiller et estimer les frais. N’oubliez pas non plus que ces travaux de rénovation peuvent restreindre votre confort de logement pendant un certain temps.

Nombre d’intervenants. Le nombre d’intervenants dans l’achat d’une habitation est réduit : vous-même, le vendeur, éventuellement un agent immobilier, le(s) notaire(s) et votre banquier. Une solution moins complexe et surtout moins fastidieuse que la nouvelle construction.

Planning. En outre, vous pouvez mieux planifier l’ensemble. Vous pouvez quasiment définir au jour près la date de passation de l’acte. Après la vente, vous pouvez immédiatement occuper l’habitation. En fonction de cette date, vous pouvez résilier à temps votre bail actuel. Cela peut représenter une belle économie.

Un bon placement. À l’instar de la nouvelle construction, l’achat d’une maison existante constitue un bon investissement à long terme.

inconvénients

Frais conséquents. Si vous achetez une maison, vous devrez débourser une importante somme d’argent. Voilà un inconvénient majeur par rapport à la formule de location, où vous payez chaque mois un montant réduit.

Pas sur-mesure. Le grand inconvénient de l’achat d’une maison existante par rapport à la construction neuve, c’est que vous ne trouverez probablement jamais exactement ce que vous cherchez. La maison sera peut-être très bien

située mais la cuisine sera trop petite. Ou encore, le jardin sera agréable mais vous n’aurez pas de garage. Vous devez vous contenter de ce que vous recevez, à moins de vous lancer immédiatement dans une rénovation. En revanche, la nouvelle construction répondra d’emblée – dans les limites de votre budget – à un maximum de vos attentes.

Vices et réparations. La maison existante peut avoir des inconvénients ou vices que vous ne remarquez pas immédiatement. En outre, certains travaux de rénovation sont souvent nécessaires, et les frais inhérents à ces travaux sont fréquemment supérieurs à l’estimation initiale. Demandez donc l’assistance préalable d’un architecte ou d’un homme de métier qui pourra évaluer les frais. Tenez compte également des frais d’entretien et de réparation qui surviendront plus vite qu’avec une nouvelle construction.

Dépenses complémentaires. L’achat d’une habitation implique le paiement des droits d’enregistrement et des frais de notaire qui s’avèrent parfois élevés.

Moins flexible. À l’instar d’une nouvelle construction, l’habitation achetée vous offre une moins grande flexibilité que la maison en location qui vous permet de bouger plus facilement en fonction des circonstances.

Option 3: vous louez

Si vous ne souhaitez pas construire ou acheter, vous pouvez aussi opter pour la location d’une maison. Cette formule présente elle aussi ses avantages et ses inconvénients. Passons-les en revue.

avantages

Moins d’argent. Si vous louez une habitation ou un appartement, vous ne devez pas investir dans un terrain à bâtir, une habuitation, une construction ou des travaux de rénovation. En outre, vous ne devrez pas payer de précompte immobilier. Vous pouvez placer cet argent ou l’utiliser à d’autres fins.

Peu de frais supplémentaires. Dans une habitation en location, vous ne devez assumer que les frais d’entretien et de réparation qui sont à charge du locataire. Les grosses dépenses (toit, peinture extérieure, installation sanitaire, électricité, système de chauffage…) sont généralement à charge du propriétaire. Vérifiez bien le contrat de location à cet égard.

Finition et aménagement. Lorsque vous louez , vous ne devez en général pas vous soucier de la finition et de l’aménagement. Et si vous louez une maison meublée, vous profitez immédiatement de tout le confort.

Flexible et rapide. La location est une solution aisée. Contrairement à la construction ou à l’achat, vous avez rapidement un toit sur la tête. Le nombre d’intervenants est réduit. La location est nettement plus flexible que l’achat ou la construction. Dans le respect de la loi et des dispositions de votre bail, vous pouvez plus facilement déménager quand cela vous arrange.

Protection. En tant que locataire, vous profitez par ailleurs d’une protection supplémentaire prévue par la législation sur les loyers.

inconvénients

Pas d’investissement. Si vous louez, vous ne possédez pas de bien immobilier. À long terme, ce bien représente pourtant un placement insensible à l’inflation, qui vous protège contre une hausse générale des prix. Bref, avec la location, vous perdez une part de sécurité.

De l’argent envolé. L’argent que vous consacrez chaque mois à la location de votre habitation est définitivement perdu. Si vous remboursez un prêt, vous investissez à long terme.

Vos propres desiderata. Si vous louez une habitation, vous ne pouvez pas la transformer selon vos desiderata. Le bail impose souvent des restrictions. Et si vous souhaitez malgré tout investir, vous ne pourrez pas récupérer cet argent à la fin du bail.

Pas de certitude. Vous ne savez finalement nullement si vous pourrez rester là où vous êtes. Dans le respect de la loi et des dispositions de votre bail, le propriétaire peut mettre un terme au bail – éventuellement moyennant le paiement d’un dédommagement.

Source : étude interne KBC

Texte Roel Van Espen

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation